BILGER Alphonse

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

BILGER_Alphonse_coll-_part.jpg Le second mari de ma grand-mère était un Malgré-Nous, Alphonse Bilger (* Luné­ville vers 1904 + vers 1971), qui est revenu de la guerre. Pilote spécia­liste en voltige, il a été enrôlé dans la Luft­waffe comme instruc­teur-avia­teur, trop âgé pour voler (ou parce qu’il était mosel­lan ?). Il se serait évadé (déserté) avec son avion. A la suite de quoi son brevet de pilote aurait été confisqué par les auto­ri­tés françaises.

Je souhaite en savoir plus sur son parcours et je remer­cie toute personne qui pourra m’orien­ter dans mes recherches.

Patrick Cheva­lier

 Cour­riel : pat.cheva@ya­hoo.fr

Photo Coll. parti­cu­lière

* Complé­ment de P. F. Mary (pfma­ry@o­range.fr) qui recherche égale­ment des infor­ma­tions sur Alphonse Bilger :

Je tombe sur votre site à propos d’Al­phonse Bilger qui fut une figure de l’aé­ro­nau­tique rouen­naise entre 1932 et 1935. On le trouve utili­sant deux avions de voltige, dont le Raab-Kalten­stein de la photo, encore imma­tri­culé en Suisse où il l’a racheté. Curieu­se­ment, il est signalé lors d’un meeting d’avia­tion à Fécamp en 1935 comme faisant l’objet d’un dossier « suspect » de la part de la Poli­ce… En 1935, il part comme chef-pilote pour l’Aéro-Club de Château-Thierry; il revient dans la région pour un meeting à Crique­tot l’Es­ne­val, près d’Etre­tat en 1937, au cours duquel il détruit son avion – sans être blessé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *