BIRMELE Chris­tophe

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

UN MÉTÉOROLOGISTE SUR LE FRONT EST

Né le 8 décembre 1921, Chris­tophe Birmelé est enrôlé de force dans la Wehr­macht le 8 décembre 1942. Après une instruc­tion à l’école de l’ar­tille­rie à Juter­borg, il est muté à la Beobach­tungs­ab­tei­lung 7 à Munich. Il est ensuite muté à Karkow, en Ukraine (août 1943). Il intègre, comme opéra­teur radio, une équipe d’an­ciens (ils ont 5 ans et plus de service) au sein de Bataillon d’ob­ser­va­tion d’ar­tille­rie n°13. En décembre 1943, il est versé dans une unité météo­ro­lo­gique. Au front, en cas de besoin, il doit faire partie de comman­dos char­gés d’in­ter­cep­ter des chars russes ou autres. Le 8 mai 1945, il échappe à la capti­vité chez les Sovié­tiques et se rend aux Améri­cains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *