BISCHOFF Georges & MUSSEL Charles

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Bischoff_Georges_1943.jpg Georges Bischoff (+ 8.5.1998). En avril 1943, il était à Salz­burg, puis dans la région du Kuban (juillet 1943) où il est le seul Alsa­cien. Pendant son incor­po­ra­tion de force, il corres­pond avec ses amis, dont Charles Mussel, porté disparu fin 1943. Dans sa dernière lettre, le 22.10.43, il mentionne qu’il se trouve à Sebas­to­pol et qu’il est toujours sans nouvelles de son ami Charles.
Lors d’une patrouille avec son lieu­te­nant, ils pénètrent dans les lignes sovié­tiques et son captu­rés. L’of­fi­cier est aussi­tôt abattu d’une balle dans la tête. Georges Bischoff hurle « Fran­zuski » ! Il est trans­féré au camp de Tambow d’où il est libéré avec le groupe des « 1500 » en juillet 44. Arrivé en Algé­rie (30.8.44), il intègre les comman­dos d’Afrique et parti­cipe à la bataille de Cernay (Haut-Rhin), puis combat en pays de Bade.

* Fiches du DRK et du Volks­bund trans­mises par Claude Herold de Charles MUSSEL :

 Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen ist Karl Mussel seit 01.08.1943 vermisst.

 Nach­name:
Mussel

 Vorname:
Karl

 Geburts­da­tum:
05.06.1922

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
01.08.1943

 Todes-/Vermiss­te­nort:
Bjel­go­rod/Bolcho­wetz/Dnje­prod­ser­shinssk/ Mele­chowo/Kami­no­watka/Niko­lajewka a.D./

 FPN 17505 = 2eme Compa­gnie, Panzer-Grena­dier Regi­ment 114

mussel_charles.jpgMussel_Charles_ADEIF.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *