BOHN Albert

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

jpg_BohnAlbert.jpgOuvrier (Tonnel­bau) (* Stotz­heim, Bas-Rhin, 5.01.1923).

Le 31.03.1942, il est condamné par le tribu­nal spécial de Fribourg Br. pour atteinte au moral de l’ar­mée (juge­ment et extrait du fichier central d’Arol­sen).

Il est trans­féré à sa sortie de prison disci­pli­naire de Rotten­burg avec avis d’ap­pel du bureau de recru­te­ment de Tübin­gen (Alle­magne).

Le 27.07.1943, il est incor­poré dans la Stamm. K. M. G. Ers. Btl. 4.
Le 8.08.1943, il est versé dans la 1. schw. Granat­wer­fer Ers. Ausb. Btl. 5.
Le 22.02.1944, il est incor­poré dans 2. Komp. Sicher. Btl. 636 (F.Nr1860c)

Il dispa­raît le 27.07.1944 au Feld­post 18260c.
D’après son comman­dant d’unité, Albert serait avec certi­tude prison­nier de l’Ar­mée russe et emmené sur un char le 27.07.1944.

Pays d’en­ga­ge­ment: Lettland / Rezkne (Est Rosit­ten).

Rensei­gne­ments commu­niqués par Martin Bohn, frère d’Al­bert Bohn.

Fiche du Volks­bund aima­ble­ment commu­niquée par Claude Herold :

 Nach­name: Bohn

 Vorname: Albert

 Dienst­grad:

 Geburts­da­tum: 05.01.1923

 Geburt­sort:

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum: 26.07.1944

 Todes-/Vermiss­te­nort: Rosit­ten (Rezkene)

Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen ist die o. g. Person seit 26.07.1944 vermißt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *