CONFERENCE : Les Malgré-Nous et les résis­tants normands

Commentaire (0) Actualité

 

Le lundi 8 Août 2011 à 18h00

Salle Poly­va­lente d’Agon-Coutain­ville

Une confé­rence aura lieu sur le thème : les » MALGRÉ-NOUS », ces Français alsa­ciens et lorrains incor­po­rés de force dans les armées nazies au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Cette confé­rence sera donnée par l’un d’entre eux : Armand DURLEWANGER, anthro­po­logue.

OBJET DE LA CONFÉRENCE

Le 1er septembre dernier, notre muni­ci­pa­lité a fait appo­ser, sur le  » perré  » de la digue sud située devant la Maison Bleue, à hauteur du parking Dramard, une plaque commé­mo­ra­tive en hommage à la popu­la­tion coutain­vil­laise et plus parti­cu­liè­re­ment à tous ceux – corps médi­cal, prêtres et reli­gieuses, infir­miers béné­voles – qui, dans l’Hô­pi­tal de Coutances replié à Agon-Coutain­ville, ont porté secours à de nombreuses victimes de la Seconde Guerre mondiale.

Parmi ces victimes figu­raient deux Alsa­ciens-Mosel­lans incor­po­rés de force dans l’ar­mée nazie. On les appelle des « MALGRÉ-NOUS ».

Leur sort fut souvent tragique. Persé­cu­tés par la Gestapo, les déser­teurs, leurs familles et ceux qui les avaient proté­gés étaient à tout instant mena­cés de mort.

L’un d’entre eux, Armand DURLEWANGER, hospi­ta­lisé, (donc protégé grâce notam­ment, à l’ac­tion héroïque des abbés BAILLEUL et FAUVEL, ainsi que du Docteur GUILLARD) a été retrouvé quasi mira­cu­leu­se­ment après 65 ans de recherches.

Il vien­dra le 8 août prochain, dans la salle poly­va­lente, expo­ser le statut redou­table de nos conci­toyens alsa­ciens pendant la dernière guerre mondiale. Il rela­tera son incroyable parcours lors des combats achar­nés qui se sont dérou­lés dans le Nord Coten­tin et son enga­ge­ment dans les Forces Françaises Libres. Son récit revê­tira un inté­rêt histo­rique indé­niable

A l’is­sue de la confé­rence un verre de l’ami­tié sera servi aux audi­teurs.

Contact et rensei­gne­ments auprès de M. Jean Bézard : aubertn@­wa­na­doo.fr

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *