DEPARIS (DAUBER) René

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Deparis_Rene.jpg Je suis à la recherche de rensei­gne­ments concer­nant un oncle par alliance qui a été incor­poré de force dans l’ar­mée alle­mande lors de la Seconde Guerre mondiale et qui a rejoint les FFI dans les Vosges.

DEPARIS René né le 14/01/1920 à Esch­bach-au-Val (Haut-Rhin) et habi­tant proba­ble­ment Muns­ter (Haut-Rhin) au moment de son incor­po­ra­tion.

Son nom de famille a été modi­fié en DAUBER par une déci­sion datant du 21 avril 1943.

Un juge­ment rendu à Neuf­châ­teau dans les Vosges (88) confirme que René Depa­ris a déserté et a rejoint les FF. Il est décédé le 2 septembre 1944 à l’hô­pi­tal Saint-Anne de Rouceux à Neuf­châ­teau en tant que combat­tant des FFI.

Son nom figure sur le monu­ment aux Morts de Muns­ter (Haut-Rhin), ville où il repose actuel­le­ment.

* Infor­ma­tions de la WAST:

 René DEPARIS a été incor­poré de force à MUNSTER (68) sous la réfé­rence 2177 St. Kompa­nie/Pz.G.E.Btl 13

 Grade : Grena­dier

 26/05/1943 : 4. Kompa­nie/Panzer-Grena­dier-Ersatz und Ausbil­dungs Bataillon13

 ? : 1. Marsch Kompa­nie/Panzer-Grena­dier-Ersatz und Ausbil­dungs Bataillon13

 08.11.1943 : Abgang zum Panzer Grena­dier Lehr Bataillon Post­dam Kramp­nitz

 07/06/1944 : Kompa­nie Panzer Grena­dier Lehr Regi­ment 952

 07/06/1944 : Blessé à 1 km sud-ouest de Jurques (Sud Ouest de Caen en Norman­die) Bles­sure légère par balle à la main. Fut livré au poste de secours (sans indi­ca­tion plus précise)

 Ne fut pas enre­gis­tré comme disparu, prison­nier ou mort dans l’ar­mée alle­mande.

* Infor­ma­tions reçues de M. Julien DUVAUX:
(M. Duvaux est origi­naire de Neuf­châ­teau dans les Vosges et auteur de deux ouvrages sur la libé­ra­tion de Neuf­châ­teau)

 René DEPARIS fait partie du maquis de Châte­nois dans les Vosges consti­tué au cours de l’été 1944 et dépen­dait de ce fait du 1er grou­pe­ment des FFI des Vosges.

 Un rapport d’ac­ti­vité du Secteur de Châte­nois établi par le Lieu­te­nant comman­dant la 2e Cie Richard n° 33/C2/FFI stipule :
« Arres­ta­tion de MORLOT de Morel­mai­son (Vosges). Perqui­si­tion dans son domi­cile. DEPARIS est blessé mortel­le­ment par un piège (mine fixée à une chaise).
Arres­ta­tion des suspects et colla­bo­ra­teurs de Châte­nois ».

 Et un rapport du chiru­rien le Dr Cornu à l’Hô­pi­tal St Anne de Rouceux (main­te­nant quar­tier de Neuf­châ­teau) dit:
« DEPARIS, un FFI de Morel­mai­son meurt dans la cour avant même son admis­sion »

* Les ques­tions que je cherche main­te­nant à éclair­cir sont les suivantes :

 La date exacte de son incor­po­ra­tion de force (que je pense pouvoir obte­nir à la Mairie de Muns­ter (68)

 Le parcours des compa­gnies dans lesquelles il a servi dans l’ar­mée allmende jusqu’en Norman­die

 Surtout comment, apprès sa bles­sure en Norman­die il a pu rejoindre le maquis de Châte­nois dans les Vosges où il réap­pa­raît.

Je suis bien sûr recon­nais­sant à toute personne qui pour­rait appor­ter un rensei­gne­ment permet­tant de recons­ti­tuer ce parcours.

Jean Martin HERRMANN

 Cour­riel : herrje­ma@­ca­lixo.net

 Fiche trans­mise par Claude Herold :

 Nom DEPARIS

 Surnom

 Nom d’épouse

 Prénom René

 Date de nais­sance 14–01–1920

 Commune de nais­sance Esch­bach O Val

 Dépar­te­ment ou pays de nais­sance 68 – HAUT-RHIN

 Grade

 Unité Forces françaises de l’in­té­rieur

 Mention Mort pour la France

 Date de décès 02–09–1944

 Commune de décès Rouceux

 Dépar­te­ment ou pays de décès 88 – VOSGES

 Cause du décès explo­sion de mine

 Statut mili­taire

 Cote du dossier AC-21P-117364

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *