« Entre mémoire, oubli et héri­tage ou les réper­cus­sions de l’his­toire de l’Al­sace sur notre affec­ti­vité »

Commentaire (0) Actualité

 

Maïthé Deschang, psycho­thé­ra­peute et anima­trice d’ate­liers et groupes de paroles, projette d’or­ga­ni­ser l’an prochain des groupes de parole en Alsace sur le thème de l’in­cor­po­ra­tion de force.

Il est procédé actuel­le­ment en Alsace/Moselle à un recen­se­ment de toutes les victimes de la guerre 1939–1945, notam­ment, des 130.000 incor­po­rés de force dans l’ar­mée alle­mande, en vue de leur inscrip­tion sur un mur des Noms au Mémo­rial de Schir­meck qui sera érigé en 2010.

Mon père, Eugène Kurtz (1921–2006) fut incor­poré de force et envoyé au front russe ; son témoi­gnage précis et émou­vant est paru en 2001 dans un livre « Enga­ge­ments et aven­tures » aux Editions Coprur à Stras­bourg.

Ce Mur des Noms, recon­nais­sance sociale tant atten­due, en commé­mo­rant ces victimes, fera oeuvre de mémoire collec­tive.

Mais comment cette tragé­die collec­tive, mais aussi intime, a t-elle agi sur notre mémoire indi­vi­duelle ?

Sommes-nous encore affec­tés par

 l’his­toire singu­lière et tragique de notre région,

 le drame de nos « Malgré-Nous », pères, grands-pères, oncles, frères, époux.

 le silence, les non-dits, le tabou entou­rant cette période-là, l’in­di­cible du vécu des reve­nants du front Est, du camp de Tambow

 les brimades subis dans les cours de récréa­tion, au cours des années 1950–1960, lorsque nous parlions le dialecte,

 une forme de honte de notre « alsa­cia­nité », de complexe par rapport au français de « l’in­té­rieur » ?

Psycho­thé­ra­peute, théra­peute fami­liale et fille de Malgré-Nous, je propose d’ani­mer des groupes de paroles de 12 à 15 personnes, qui permet­tront d’évoquer l’im­pact du passé sur notre affec­ti­vité dans le contexte local, en privi­lé­giant notre vécu person­nel.

Ces groupes se réuni­ront à Mulhouse, Colmar, Saverne, Stras­bourg. En janvier, mai, septembre, décembre 2009 (les lieux et dates seront commu­niqués ulté­rieu­re­ment). Il est possible que ces groupes d’échange puissent se réunir dans d’autres loca­li­tés en fonc­tion de la demande.

Pour en savoir davan­tage je vous propose de vous rendre sur mon site : http://monsite.orange.fr/maithe-deschang et plus spécia­le­ment à la page: « ALSACE »

Maïthé Deschang-Kurtz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *