ERTZER Eric

Commentaire (0) Avis de recherche, Liste des avis de recherche

 
Mon père, Eric Ertzer, né en 1912 à Berlin, d’un père alsa­cien et d’une mère alle­mande, a été, notam­ment, incor­poré de force en 1942. Voici son parcours tel que j’ai pu le recons­ti­tuer.
 
– Etudiant à la Faculté de Droit de Stras­bourg jusqu’en 1934. Le 20 janvier 1934 incor­poré au titre de l’In­do­chine aux Troupes Colo­niales, libéré le 20.1.1939 (en fait fin octobre 1938 par suite des droits à permis­sions accu­mu­lés).
 
– Etudiant à la Faculté de Droit de Stras­bourg de novembre 1938 à juillet 1939. Parti en vacances chez ses Grands-Parents, arrêté à la fron­tière polo­naise par la police alle­mande huit jours avant la guerre, inter­rogé par la Gestapo (suspecté d’être un espion, il lui était aussi repro­ché de saluer ses cama­rades de classe juifs) , empri­sonné à divers endroits , puis interné au ILAG XIII  (Inter­nie­rung­sla­ger)  situé dans le Stalag XIII (Wülz­burg). 
 
– Libéré en février 1941 avec assi­gna­tion de rési­dence à Berlin et obligé de se présen­ter chaque semaine à jour et heures fixées à la police.
 
– Incor­poré de force le 21 septembre 1942. Affecté à la 4ème compa­gnie il a été à de nombreux endroits avant de partir pour la Russie où il a été blessé près de Jito­mir la veille de Noël 1943. Admis au Laza­ret d’Al­ten­berg. Après un nouveau travail de bureau, il est parti pour l’Ita­lie où il a parti­cipé à diverses batailles. Prison­nier chez les Améri­cains à Naples de mai 1945 à juillet 1946. Démo­bi­lisé à Stras­bourg le 17/08/1946.
 
Je recherche toute personne qui aurait pu parta­ger son parcours et, notam­ment, toute infor­ma­tion concer­nant le camp de prison­niers à Naples.
Merci !
Andrée Balagué
Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *