FUTTERER Igor, La cigogne n’a qu’une tête !

Commentaire (0) À lire…

 

jpg_Cigogne_une_tete.jpgPièce de théâtre à l’ori­gine, ce livre retrace la tragé­die de la défaite de 1940 et ses consé­quences : l’An­nexion de l’Al­sace à l’Al­le­magne natio­nale-socia­liste et l’in­cor­po­ra­tion de force des jeunes gens dans la Wehr­macht. Tout y est : le retour du soldat mobi­lisé en 1939 qui rentre dans une Alsace nazi­fiée, qui retrouve ses amis qui se déchirent pour diver­gence d’opi­nions, qui se marie et devient père, qui est jeté dans la tour­mente du front russe, qui refuse de déser­ter pour préser­ver sa famille, qui est accusé d’être un crimi­nel de guerre (allu­sion à Oradour-sur-Glane et au procès de 1953) et connaît fina­le­ment l’en­fer de la capti­vité sovié­tique à Tambow. Un texte qui donne envie de voir la pièce jouée sur scène.

Nico­las Mengus

Partages 0

Les commentaires sont fermés.