GOERIG Fernand

Commentaire (0) Avis de recherche, Liste des avis de recherche

 

Voici un état chro­no­lo­gique de mon oncle pour la période nazie depuis l’ar­res­ta­tion, dans les envi­rons de Ries­pach, avec son cama­rade GREIN, de Tagol­sheim, par la Fedgen­dar­me­rie, lors d’une tenta­tive de fuite en Suisse à vélos. Trans­féré à la prison de Mulhouse, puis dans le camp de Schir­meck commandé par Buck.

Il semble que Buck l’a envoyé pour le RAD travailler comme bûche­ron dans la scie­rie de la famille Buck à Ruders­berg dans le Würt­tem­berg.

Suivent les diffé­rentes affec­ta­tions dans la Wehr­macht contre les parti­sans russes.

Dans une lettre écrite par notre oncle Fernand GOERIG, il demande à ses parents de lui envoyer sa carte d’iden­tité française avec sa photo dessus. D’après la lettre de son supé­rieur, il est tombé à Marcha­wizi, à 30km à l’est d’oc­troi, Oblast de Pskov (Ples­kau, Russie) par une balle en plein coeur tirée par des parti­sans. Je cherche à savoir si cette version est exacte ou s’il a pu s’agir d’une exécu­tion.

Merci pour tout rensei­gne­ment.

François WIRTH

wifran@o­range.fr

 

  • Préci­sions de Claude Herold : Cette recherche m’in­ter­resse parti­cu­liè­re­ment, car un de mes oncles est mort 2 semaines plus tard dans la même région. Fernand Goerig combat­tait en dernier au sein de la  Einsatz­grup­pen 639. Mon oncle dans la 640. Ces Grup­pen faisaient partie de Feldaus­bil­dungs Regi­men­ter 639 et 640. Les 2 régi­ments ont été réunis 1 mois plus tard. La région était  pour ainsi dire infes­tée de parti­sans russes bien équi­pés. Dans le Wehr­pass de mon oncle figure la phrase « Siche­rung des Opera­tion Gebietes und kämpfe gegen banden im Heeres­ge­biet Nord« . Plusieurs Alsa­ciens sont décé­dés dans cette région le même jour que mon oncle. Ci-dessous, fiche du VDK :
Nach­name:
Goerig
Vorname:
Ferdi­nand
Dienst­grad:
Gefrei­ter
Geburts­da­tum:
25.01.1922
Geburt­sort:
Walheim
Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
24.02.1944
Todes-/Vermiss­te­nort

Ferdi­nand Goerig wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt.

Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: Ostrow b.Pskow – Russ­land

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *