Armand Halter – Déser­teur, clan­des­tin, FFI & prison­nier des améri­cains !

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Parcours d'A. HallerArmand Halter est envoyé à l’est de Brest-Litovsk. Il est blessé lors de la retraite. Conva­les­cent, il travaille dans une bouche­rie de Liptin­gen grâce à un adju­dant, avant d’ob­te­nir in extre­mis une permis­sion pour l’Al­sace. Débute alors une vie de clan­des­tin. Il rejoint ensuite les FFI avant d’être fait prison­nier par les Améri­cains !

 

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *