Joseph Harter – DES TIRAILLEURS MAROCAINS AUX PARTISANS RUSSES

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Prison­nier de guerre français en 1940, Joseph Harter est incor­poré dans la Wehr­macht en mai 1943. Enfermé à la prison de Berlin, il évite la condam­na­tion à mort grâce à l’in­ter­ven­tion d’un prêtre. Il est muté en Hollande avant de rejoindre le front russe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *