Joseph Harter – DES TIRAILLEURS MAROCAINS AUX PARTISANS RUSSES

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Prison­nier de guerre français en 1940, Joseph Harter est incor­poré dans la Wehr­macht en mai 1943. Enfermé à la prison de Berlin, il évite la condam­na­tion à mort grâce à l’in­ter­ven­tion d’un prêtre. Il est muté en Hollande avant de rejoindre le front russe.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *