JUND Charles dit « Char­lot »

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

JUND_Charles_portrait.jpg

Qui peut me donner des rensei­gne­ments complé­men­taires sur Charles Marie Alphonse Jund (* Stras­bourg 6.7.1921), rési­dant à Stras­bourg-Robert­sau. En janvier 1942, il est Obers­turm­mann et entre dans l’école de cava­le­rie de la SA à Frei­burg im Breis­gau.

Incor­poré de force dans le Grena­dier Ersatz Bataillon 173 à Naum­burg a. d. Saale (FPN connus : 12339, 56099 c, 20508 C), il est tué par balles dans la poitrine le 15.2.1944 à Djakowo (secteur de Lenin­grad) sur le front Est (voir acte de décès du 24.10.1944 en PJ).

– Unité 10/.Gr.Rgt.32

 Matri­cule : –1–2./I.E.B.24

Dans le cadre de l’enquête en vue de l’at­tri­bu­tion de la mention « mort pour la France », le préfet du Bas-Rhin atteste, le 25.5.1950, « que l’in­té­ressé a été mobi­lisé sous la contrainte. Son atti­tude au point de vue natio­nal a été correcte durant l’oc­cu­pa­tion ».

Richard Klein et Yves Boeglin

 Cour­riel : richard.klein@­club-inter­net.fr

 Fiche du Volks­bund trans­mise par Yves Scheeg :

 Carl Maire Alphons Jund wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt. Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: Djakowo / Luga – Rußland

 Nach­name:
Jund

 Vorname:
Carl Maire Alphons

 Dienst­grad:
Grena­dier

 Geburts­da­tum:
06.07.1921

 Geburt­sort:
Strass­burg

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum:
15.02.1944

 Todes-/Vermiss­te­nort:
Djakowo

* Lien vers Mémo­rial GenWeb trans­mis par Gérard Schutz : http://www.memo­rial-genweb.org/~memo­rial2/html/fr/result­pa­tro.php?nom=jund

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *