KLEIN Edouard

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

jpg_KleinEdouard.jpgOuvrier agri­cole (* Stras­bourg, Bas-Rhin, 21.03.1924).

Il effec­tue le Reich­sar­beits­dienst du 10 octobre au 24 décembre 1942 à Jenners­dorf (près de Graz, Autriche).

• Il habite Lamper­theim au moment de son incor­po­ra­tion de force dans la Wehr­macht le 17.01.1943. Il est affecté à la Stammkp./Gren.Ers.Btl. 476 à Leit­me­ritz (Tché­co­slo­vaquie).
• Le 27.01.1943, il est muté à la 2. Kp./Res.Gren.Btl. 476.
• Le 9.05.1943, il est muté à la 1. Kp./Res.Gren.Btl. 476.
• Le 16.07.1943, il est muté à la 2. Kp./Res.Gren.Btl. 476.
• Le 19.12.1943, venant de la 4. Kp./Marsch­batl.z.b.V. 272, il est muté à la 2. Kp./Res.Gren.Btl. 476.
• Le 17.01.1944, il est dirigé sur le Marschbtl. 256/7 à Kielce (Pologne).
• Selon liste de mars 1944, il est muté à la 3. Kp./Luft­waf­fen-Felders.Btl. 6.
• Le 7.05.1944, appar­te­nant à la 3. Kp./Luft­waf­fen-Jäger-Rgt. 53, il est blessé près de Wotschi-Jamy par éclat d’obus à la cuisse gauche et évacué sur le poste de secours.
• Fin juin 1944, il est capturé à Witebsk, ensuite prison­nier à Tambow.

Il revient en Alsace le 20.10.1945.

Dernier grade connu: Gefrei­ter.

Rensei­gne­ments commu­niqués par Edouard Klein lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *