KLEIN Marcel et le groupe Bareiss

Commentaire (0) Résistance

 

Dès le début de l’An­nexion, Marcel Klein (* Saverne 28.1.1894) parti­cipa à la mise en place, au sein de l’ad­mi­nis­tra­tion alle­mande à Stras­bourg, d’un service de rensei­gne­ments desti­nés aux Alliés et passant par l’in­ter­mé­diaire de contacts se rendant en Zone libre. D’autre part, il a parti­cipé à la future réor­ga­ni­sa­tion des services admi­nis­tra­tifs au moment de la Libé­ra­tion.

Contacté au début de 1942 par Mr Vuillard (condamné à mort et décédé en Alle­magne en 1945), un des chefs de l’or­ga­ni­sa­tion clan­des­tine en Alsace, il four­nit toutes sortes de rensei­gne­ments aussi bien mili­taires qu’ad­mi­nis­tra­tif à Mr Kalb, alias « Jacques d’Al­sace », et parti­cipa aux diffé­rentes acti­vi­tés du groupe BAREISS.

Il a appar­tenu, de janvier 1941 à son arres­ta­tion le 14 juillet 1942 à Stras­bourg par la Gestapo, aux F.F.C. Ecroué à la prison d’Of­fen­bourg, puis trans­féré à la prison de Stras­bourg (rue du fil) début mars 1943, il fut condamné par le Reichs­krieg­sge­richt, le 13 mars 1943, à deux ans de travaux forcés pour compli­cité d’es­pion­nage qu’il purgea à la prison de Bruch­sal.

A l’ex­pi­ra­tion de la peine, après un passage au camp de Schelk­lin­gen, il fut forcé de travailler sous surveillance de la SS dans une usine de carton brut à Bad-Liben­zell. C’est là que sa famille, dépor­tée à son tour le 4 septembre 1944, vint le rejoindre.

Ils furent libé­rés le 16 avril 1945 par la 1ére Armée Française, puis rapa­triés le 26 avril.

Marcel Klein est titu­laire des déco­ra­tions suivantes à titre mili­taire :

 Offi­cier de la Légion d’Hon­neur

 Croix du Combat­tant

 Croix du Combat­tant Volon­taire de la Résis­tance

 Médaillé de la Résis­tance

 Médaillé de la Dépor­ta­tion pour Faits de Résis­tance

 Médaillé du Réseau Martial (Croix d’Al­sace)

 Médaille du Patriote résis­tant à l’oc­cu­pa­tion des dépar­te­ments du Rhin et de la Moselle

 Membre Déporté de la Résis­tance-Est

 Membre de la Fédé­ra­tion Natio­nale des Dépor­tés, Inter­nés Résis­tants et Patriotes

KLEIN_Marcel-2.jpg Marcel Klein devient offi­cier de la Légion d’hon­neur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *