KOENIG Jean

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

Un chauf­feur de camion en cavale

Jean Kœnig est, en février 1943, chauf­feur de camion en Ukraine. Après avoir été traduit en conseil de Guerre en août 1943 et avoir purgé sa peine, il est blessé acci­den­tel­le­ment. Il déserte en août 1944, au volant de son véhi­cule, puis à pied. De retour chez lui, il se cache jusqu’à la Libé­ra­tion. Jean Kœnig a été pendant de longues années président de l’ADEIF du Haut-Rhin et secré­taire géné­ral de la Fonda­tion « Entente Franco-Alle­mande ».


Ce texte est un résumé des mémoires que Jean Koenig a publié sous le titre : « Toute une vie… Jean Koenig se raconte », Meyen­heim, 2003 (en parti­cu­lier p. 31–47).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *