KOPP Xavier

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Le soldat Xavier Kopp, incor­poré de force dans l’ar­mée alle­mande, est né le 9.5.1922 à Niede­rher­gheim (Haut-Rhin). Il est fusillé à Colmar le 4.2.1945 et reconnu « mort pour la France » le 2.12.1957.

Un témoi­gnage de Paul et Irma Jung (19.8.1947), conservé par le BAVCC de Caen, Xavier Kopp s’était évadé de la Wehr­macht, est sorti de sa cachette et a été abattu par un soldat améri­cain. Le récit de son père Joseph Kopp (13.8.1947) fait état d’une arres­ta­tion par les Améri­cains, Xavier étant revêtu pour moitié de son uniforme alle­mand, pour moitié d’ef­fets civils, puis d’une exécu­tion. Son corps a ensuite été emmené et n’a pas été retrouvé.

Merci pour tout rensei­gne­ment complé­men­taire sur ce parcours : claude.herold@­wa­na­doo.fr

 

  • Fiche de la Région Alsace

Nom: KOPP

Prénom: Xavier

Date de nais­sance:09/05/1922

Lieu de nais­sance:Niede­rher­gheim (Haut-Rhin) – France

Lieu de rési­dence:Niede­rher­gheim (Haut-Rhin) – France

Incor­poré de force dans la Wehr­macht

Date de décès:04/02/1945

Lieu de décès:Colmar (Haut-Rhin) – France

Circons­tances de décès:Exécu­tion mili­taire

CAEN – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2005

CAEN3 – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2007

Préci­sions de Laurent Kloep­fer et de Chris­tian Burgert :

Xavier Kopp, était un frère de René Kopp, de la classe 1922. Il était forge­ron. Il est tombé le 4.2.1945 à Colmar.

Lors du conseil de revi­sion en 1942 pour l’in­cor­po­ra­tion de force, les jeunes conscrits de cette classe 22 refu­serent de signer leur soumis­sion. Ils furent dépor­tés sur le champ au camp de Schir­meck du 19 septembre au 2 octobre. Sont concer­nés : Emile Baumann, Léon Furs­ten­ber­ger, Armand Keller, Xavier Kopp, Joseph Litz­ler, Charles Miesch-Hechin­ger, Joseph Rietsch et André Zemb.

Xavier Kopp était caché à Colmar vers la fin de la guerre. Le 4.2.1945, soit 2 jours après la libé­ra­tion de Colmar, il est descendu dans la rue habillé en alle­mand et un Ameri­cain l’a descendu, le prenant pour un soldat de la Wehr­macht. Personne ne sait où il a été enterré.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *