LACAU (LAKAU) Adolphe Emile

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Mr. Robert Gérard LACAU souhaite retrou­ver des infor­ma­tions sur la dispa­ri­tion de son père
Adolphe, Emile LACAU (ou LAKAU pour les Alle­mands). Il est né le 6 mai 1914 à
Stras­bourg (Bas-Rhin) et demeu­rait 66 rue St-Nico­las à Saverne (Bas-Rhin). Incor­poré de
force dans la Wehr­macht le 29 septembre 1943, il était sur le front de l’Est en Bessa­ra­bie en
1944.

Les seuls rensei­gne­ments connus à ce jour sont :

  • Infor­ma­tions des archives WAST à la date du 21 février 1973 sous le nom de Adolphe
    LAKAU :
    • N° de la plaque d’iden­tité : – 2094 – St.Kp./G.E.B. 493
    • Affec­ta­tion au 04/10/1943 : Stammkp./Gren.Ers.Btl 493
    • selon liste du 05/06/1944 : muté à la 10.Kp/Gren.Rgt. 477 (S.P.36746C)
  • Infor­ma­tions commu­niquées par deux prison­niers de guerre lors de leur retour :
  1. Ernest PHILIPPS, origi­naire d’Al­sace, a déclaré le 1er avril 1951 avoir été en
    octobre 1944 avec A. LACAU à Odessa dans une caserne trans­for­mée en un camp
    de prison­niers et l’avoir vu blessé.
    Faute d’autres rensei­gne­ments, le Tribu­nal Civil de Saverne a décrété, le 21 mai
    1953, le décès de A. LACAU en rete­nant Odessa comme lieu de son décès.
  2. Deux années plus tard, à savoir le 23 octobre 1953, l’épouse de A. LACAU reçoit
    de l’ADEIF du Bas-Rhin un extrait de la décla­ra­tion faite par l’al­le­mand Erich
    NICKIG lors de son rapa­trie­ment. Ce dernier y déclare que « Gunter » LACAU,
    qu’il a reconnu formel­le­ment sur les photos qui lui ont été présen­tées, est décédé à
    la fin décembre 1944 à Tiras­pol, dans une salle isolée qui regrou­pait les malades
    du typhus, et qu’il a été témoin de son décès.
    La décla­ra­tion de Erich NICKIG est confor­tée par le fait que le « Gre.Rgt.477 »
    auquel appar­te­nait A. LACAU a été anéanti en aout 1944 par l’ar­mée rouge dans
    la région de Kichi­nev et les prison­niers regrou­pés à Kichi­nev et à Tiras­pol.
    Mais cette dernière décla­ra­tion pose toute­fois un double problème : celui du
    prénom (Gunter ou lieu de Adolphe) et celui de l’in­di­ca­tion d’une chaî­nette avec
    une croix qu’au­rait portée A. LACAU, ce dont son épouse n’a jamais eu
    connais­sance.

Compte tenu des deux décla­ra­tions précé­dentes, une ques­tion se pose :
Où est réel­le­ment décédé Adolphe, Emile LACAU, dit LAKAU :
Est-il décédé à Tiras­pol ou à Odessa ? Et où est-il enterré ?
Pour comprendre ce qui est arrivé à A. LACAU, des infor­ma­tions sont donc recher­chées sur :

    • les fronts d’opé­ra­tions de la 10.Kp/Gren.Rgt. 477 (Feld­post : S.P.36746C),
    • les camps de prison­niers à Odessa, Tiras­pol et Kichi­nev,
    • les Asaciens, les Lorrains et les Alle­mands qui étaient dans cette
      compa­gnie et dans ces camps.

Par ailleurs et pour recons­ti­tuer le parcours de A. LACAU à partir de son incor­po­ra­tion de
force dans la Wehr­macht, des infor­ma­tions sont recher­chées sur les deux unités auxquelles A.
LACAU a appar­tenu : lieux où étaient station­nées ces unités, Armée et Divi­sion de
ratta­che­ment, qui les comman­daient, enga­ge­ments effec­tués…

Tout rensei­gne­ment dispo­nible, même celui qui peut sembler insi­gni­fiant, est à adres­ser à :
famil­le­la­cau@­free.fr — R.G. LACAU 24 rue Mozart 92330 SCEAUX –
FRANCE

Claude Herold nous a aima­ble­ment trans­mis les fiches du Volks­bund, Mémoire des Hommes et de la Région Alsace concer­nant Adolphe et Guillaume Lacau, frères :

 Nach­name: Lakau

 Vorname: Adolphe

 Dienst­grad:

 Geburts­da­tum: 06.05.1914

 Geburt­sort: Stras­bourg

 Todes-/Vermiss­ten­da­tum: 12.1944

 Todes-/Vermiss­te­nort:

 Adolphe Lakau wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt oder konnte im Rahmen unse­rer Umbet­tungs­ar­bei­ten nicht gebor­gen werden. Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: Tiras­pol – Molda­wien

Adolphe Emile LACAU

Nom: LACAU

Prénom: Adolphe Emile

Prénom usuel: Adolphe

Date de nais­sance: 06/05/1914

Lieu de nais­sance: Stras­bourg (Bas-Rhin) – France

Lieu de rési­dence: Saverne (Bas-Rhin) – France

Incor­poré de force dans la Wehr­macht

Dernière adresse connue: SP 36746 C

Date de décès: ??/12/1944

Lieu de décès: Tiras­pol – Molda­vie

Circons­tances de décès: mort en capti­vité

Sources

ADEIF – Recueil photo des dispa­rus du Bas-Rhin (ADEIF)

CAEN – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2005

CAEN3 – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2007

REP-1946 – Registre des non-rentrés en 1946

VDK – Volks­bund deut­scher Krieg­sgrä­berfür­sorge

Guillaume LACAU

Nom: LACAU

Prénom: Guillaume

Date de nais­sance: 16/02/1916

Lieu de nais­sance: Stras­bourg (Bas-Rhin) – France

Lieu de rési­dence: Stras­bourg (Bas-Rhin) – France

Incor­poré de force dans la Wehr­macht

Date de dispa­ri­tion: ??/05/1945

Lieu de dispa­ri­tion: Temens­bourg – Rouma­nie

Circons­tances de décès: Inconnu

CAEN – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2005

CAEN3 – Fichier des Incor­po­rés De Force (IDF) « Morts Pour La France » (BAVCC-Caen) – version de 2007

 Guillaume Fernand LACAU

Décédé(e) le 05–1945 (Temens­bourg, Rouma­nie)

Né(e) le/en 16–02–1916 à Stras­bourg (67 – Bas-Rhin, France)

Statut: mili­taire

Mention: Infor­ma­tion non connue

Sources : Service histo­rique de la Défense, Caen

CoteAC 21 P 65472

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *