L’anéan­tis­se­ment de la seconde 6ème Armée alle­mande et le sort des « Malgré-Nous »

Commentaire (0) Actualité

 

• Une des grandes et meur­trières batailles de la débâcle hitlé­rienne sur le front de l’Est.

• 100 000 prison­niers, dont de nombreux Alsa­ciens et Mosel­lans incor­po­rés de force,

• 100 000 morts ou dispa­rus dont plus de 500 Alsa­ciens-Mosel­lans

LE CLUB PATRIMOINE ORGANISE UNE SOIREE CONFERENCE – PROJECTION à DETTWILLER

Le 19 novembre 2010 à 20h dans la salle Socio-éduca­tive place de l’église

[(

L’anéan­tis­se­ment de la seconde 6ème Armée alle­mande et le sort des « Malgré-Nous » en Bessa­ra­bie-Rouma­nie – Août 1944

Par R.G. LACAU

)]

Le 20 août 1944, les Russes déclen­chèrent une très grande offen­sive en Bessa­ra­bie/Rouma­nie entraî­nant un des plus grands désastres de la Wehr­macht avec des pertes humaines équi­va­lentes à celles de Stalin­grad, dont plus de 500 Alsa­ciens-Mosel­lans.

Cette opéra­tion mili­taire dont l’his­toire est mécon­nue est appe­lée par les Alle­mands le « deuxième Stalin­grad ». En effet, le groupe d’ar­mées « Sud-Ukraine » était composé de la 6ème Armée alle­mande recons­ti­tuée le 6 mars 1943 après le désastre de Stalin­grad appuyée par la 8ème Armée alle­mande et sur ses flancs par les 3ème et 4ème Armées roumaines. En moins d’une semaine la nouvelle 6ème Armée fut encer­clée et quasi détruite: la 6ème Armée alle­mande est la seule armée de la Wehr­macht anéan­tie deux fois.

Mais, contrai­re­ment à la 6ème Armée alle­mande présente à Stalin­grad, la seconde 6ème Armée compre­nait dans ses rangs de nombreux Alsa­ciens-Mosel­lans incor­po­rés de force. Lors de cette débâcle d’août 1944, certains choi­sirent l’éva­sion, avec tous ses risques et désillu­sions, pour d’autres ce fut la mort, et d’autres encore la fuite rétro­grade et bien risquée aussi vers les derniers refuges et la capi­tu­la­tion.

La confé­rence porte à la fois sur la destruc­tion de la seconde 6ème Armée alle­mande et sur le sort des incor­po­rés de force qui en faisaient partie.

Prisonniers.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *