« Les Anciens de Tambow se parlent »

Commentaire (0) Mémoire

 

La paru­tion du centième numéro du bulle­tin « Les Anciens de Tambow se parlent » est l’oc­ca­sion de reve­nir, en images, sur l’his­toire et les réali­sa­tions de la Fédé­ra­tion des Anciens de Tambow (FAT) prési­dée depuis de longues années par Jean Thuet.

tambow.jpgLes prémices de la publi­ca­tion Les Anciens de Tambow se parlent remontent au mois de mai 1965, lorsque Jean Thuet a réalisé, lors d’un séjour dans une maison de repos, un plan du camp de concen­tra­tion sovié­tique de Tambow (paru notam­ment dans L’Ami du peuple du 22 août 1965) et
quelques croquis de ce qu’il y avait vécu. « Ces dessins nous donnèrent l’en­vie de nous revoir et aussi de nous plaindre du calme absolu qui régnait autour d’un problème d’en­ver­gure ». Les resca­pés de Tambow, complète Jean Thuet, se sentaient comme contraints au silence : « Le calme imposé
créa une injus­tice flagrante qui ne pouvait être passée sous silence. Il a fallu un courage intran­si­geant pour inté­res­ser la Nation à l’ur­gence d’ac­cor­der à ces victimes de la Seconde Guerre mondiale les droits médi­caux qui devaient leur être accor­dés
 ».

Cet article est paru dans l’Ami hebdo daté du 14 janvier 2007
C’est en 1973, enfin, que Jean Thuet et ses cama­rades ont réussi à convaincre les auto­ri­tés de s’oc­cu­per de ce problème. Un regrou­pe­ment des anciens de Tambow n’a pas tardé à se consti­tuer sous la houlette de Jean Thuet qui, entiè­re­ment dévoué à la cause de son asso­cia­tion, a créé plusieurs sections ou amicales en Alsace et en Moselle. « Les acti­vi­tés déployées par les anima­teurs du Grou­pe­ment ont abouti à des résul­tats surpre­nants ». La FAT compte à son actif la réali­sa­tion d’une médaille du Mérite de Tambow, d’une assu­rance décès, d’une expo­si­tion itiné­rante, de monu­ments du Souve­nir et de pèle­ri­nages.
Cette intense acti­vité a égale­ment stimulé des auteurs talen­tueux, ainsi que la créa­tion d’un site Inter­net. Enfin, la mission de la Fédé­ra­tion est aussi de se dres­ser contre certaines dérives poli­tiques ou initia­tives abusives pour que soit conser­vée une histoire véri­dique du camp de Tambow.

Nico­las Mengus

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *