LETZELTER Bernard

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

ENTRE BITCHE ET WALDECK (MOSELLE)

Combat­tant de l’Ar­mée française en 1939–1940, Bernard Letzel­ter entre ensuite dans l’ad­mi­nis­tra­tion fores­tière. À partir d’avril 1943, il lui faut trou­ver des solu­tions pour retar­der son incor­po­ra­tion dans la Wehr­macht. À la quatrième convo­ca­tion, il se réfu­gie à Waldeck, dans les Vosges du Nord. C’est un endroit peu fréquenté où se cachent de nombreux déser­teurs et insou­mis avant de rejoindre la France occu­pée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *