LIGNE CURZON

Commentaire (0) Actualité

 

Suite à l’in­ter­ven­tion de Madame Gisèle PRINTZ, Séna­trice de la Moselle, Monsieur le Ministre de la Défense et des Anciens Combat­tants a trans­mis les éléments de réponse ci-joints (voir pièce jointe).

Je formule le vœu que l’étude menée par le Service Histo­rique de la Défense confir­mera ce que les histo­riens ont déjà mis en avant sur l’iden­tité de trai­te­ment par le NKVD des prison­niers alsa­ciens et mosel­lans tant du côté est que du côté ouest de la « ligne CURZON ».

Serge AMORICH

Délé­gué natio­nal de l’As­so­cia­tion des anciens incor­po­rés de force dans le RAD et KHD d’Al­sace et de Moselle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *