LOUX Marcel Cons­tant

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

jpg_LouxMarcel.jpgManœuvre (* Neuviller-la-Roche, Bas-Rhin, 27.06.1910).

Il sert dans l’Ar­mée Française le 25.08.1939 dans le 79ème Régi­ment d’In­fan­te­rie de Forte­resse. Il est fait prison­nier à Hoffen et sera libéré le 13.07.1940. Il sera décoré de la Croix de Guerre avec Etoile de bronze pour sa bravoure lors de la « Drôle de Guerre ».

Il habite Boersch lorsqu’il est incor­poré de force dans la Wehr­macht du 27.06.1944 au 24.04.1945, affecté à Hamer­stein, I.G. Ers.u.Ausb. Komp. 35 539. Le Grena­dier Loux est libéré le 3.05.1945. Il est engagé en Pologne dans le 13. I.G. Gren.Regt. 111.

Blessé par un éclat d’obus le 22.10.1944 devant Varso­vie (ce qui lui vaudra la médaille des Bles­sés, Verwun­de­te­nab­zei­chen) , il est évacué du front et soigné au Laza­ret de Thorn, puis à Gamer­din­gen.

Le 22.10.1944, jour où Marcel Loux est blessé, son cama­rade Ernwein ou Ernwin Wagner, de Stras­bourg (incor­poré de force) meurt au combat à ses côtés.

Rensei­gne­ments commu­niqués par Pierre Loux, fils de Marcel Loux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *