MATTERN Georges

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Georges Mattern (* Schi­lit­gheim 9.7.1924), apprenti ajus­teur, effec­tue le RAD à Aimbrach en 1943. La même année, il est incor­poré à la Stamm­kom­pa­nie du Grena­dier-Ersatz­ba­taillon Mot. 20. Engagé sur le front de l’Est comme Grena­dier, il est fait prison­nier par les Russes le 2 janvier 1943. Sa longue capti­vité va le mener à Malin, Kiev, Koursk, Volsk, Engels, Sara­tov et Tambov.

 

Infor­ma­tions aima­ble­ment commu­niquées par son fils Georges Valen­tin Mattern.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *