MULLER Victor

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

jpg_MullerVictor.jpgOuvrier agri­cole (* Osthof­fen, Bas-Rhin, 3.02.1924).

 Il habite Osthof­fen lorsqu’il est incor­poré de force dans la Wehr­macht et affecté à la Stammkp./Gren.Ers.u.Ausb.Btl. 6 le 21.05.1943.

 Le 25.05.1943, il est muté à la 4. (Masch.Gew.)Ausb.Kp./Gren.Ers.u.Ausb.Btl. 6.

 Le 5.07.1943, il est dirigé sur la Stammkp./Gren.Ers.u.Ausb.Btl. 6.

 Le 12.07.1943, il est muté à la 2. Kp./Res.Gren.Btl. 488.

 Le 30.10.1943, venant du Krieg­sla­za­rett 3/603, il est trans­féré au Feld­la­za­rett 4/552 à Zwia­hel. Diagnos­tic: para­ty­phoïde.

 Le 22.11.1943, venant du Reser­ve­la­za­rett VII Lemberg, il est trans­féré au Reser­ve­la­za­rett II Lemberg, « Rüssisches Hospi­tal ».

 Le 4.12.1943, il est trans­féré au Heeres-Gene­sung­sheim Trus­ka­wiece (Gali­cie).

 Le 9.02.1944, il est apte au service en campagne et retourne à l’unité.

 Le 21.02.1944, il est muté à la 6. Kp./Feldaus­bil­dungs-Rgt. 562 (« Nordu­kraine »).

 Le 21.04.1944, il est muté au Gren.Ers.Btl. 91 (motif non indiqué).

Il est fait prison­nier le 27.06.1944 et est retenu à Tambow (baraque­ment 24) et Kirsa­nov (?).

Il est libéré et de retour en Alsace le 6.11.1945. Sa carte de Rapa­trié porte le tampon « Alsa­ciens-Lorrains dépor­tés dans la Wehr­macht« .

Dernier grade connu: Grena­dier.

Rensei­gne­ments commu­niqués par la femme de Victor Muller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *