Nouvelle phase de concer­ta­tion pour le Mur des Noms ! (2)

Commentaire (0) Revue de presse

 
ARTICLE DE FRANCE BLEU ALSACE TRANSMIS PAR RICHARD KLEIN
Pas encore construit à Schir­meck (Bas-Rhin), le « Mur des noms », en mémoire des 52.000 victimes alsa­ciennes et mosel­lanes de la Seconde Guerre mondiale, suscite la polé­mique. En réponse, le président du Grand Est, Philippe Richert décide de rouvrir une concer­ta­tion.
Il doit rendre hommage aux 52.000 victimes alsa­ciennes et mosel­lanes de la Seconde Guerre mondiale. Le « mur des noms » devait être érigé d’ici la fin 2017 à Schir­meck, en contre­bas du Mémo­rial d’Al­sace-Moselle. Mais sa construc­tion est fina­le­ment retar­dée, en raison d’une polé­mique.

Les Malgré-Nous aux côtés des autres victimes

Parmi ces 52.000 victimes, on compte 2.000 Malgré-Nous incor­po­rés de force dans les SS. 2.000 noms qui posent problème à notam­ment l’ob­ser­va­toire de la vie poli­tique en Alsace. Pour le socio­logue, Philippe Breton, « on peut diffi­ci­le­ment faire figu­rer le nom de ces Malgré-Nous tombés au front à côté de celui de juifs, de tziganes ou de résis­tants assas­si­nés ».

LIRE AUSSI : En Alsace, le « mur des noms », pas encore construit, déjà au cœur d’une polé­mique : https://www.fran­ce­bleu.fr/infos/societe/le-mur-des-noms-pas-encore-construit-mais-deja-au-cœur-d-une-pole­mique-1488533256

Si au départ, il ne voulait pas entendre parler de polé­mique, Philippe Richert, président de la région Grand Est en prend acte ce lundi. Dans un commu­niqué, il précise que cette polé­mique « n’est pas de notre fait puisque nous avions pris l’at­tache d’un comité scien­ti­fique et d’éthique et asso­cié toutes les parties prenantes ».

La construc­tion du mur retar­dée

Dans un souci d’apai­se­ment, Philippe Richert propose donc l’ou­ver­ture d’une nouvelle phase de concer­ta­tion :« après en avoir longue­ment parlé avec René Gutman, grand rabbin du Bas-Rhin, dont chacun recon­naît l’au­to­rité morale et la grande connais­sance des ques­tions mémo­rielles, j’ai pris la déci­sion d’ou­vrir une nouvelle phase de concer­ta­tion ».

Le « Mur des noms » ne sera fina­le­ment pas construit avant 2018.

Par : Céline Rous­seau France Bleu Alsace

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *