Prison­niers de guerre français

Commentaire (0) Actualité

 

Une nouvelle base unique d’un million de prison­niers de guerre français de la Seconde Guerre mondiale consul­table sur Genea­lo­gie.com

A l’oc­ca­sion du 8 mai, date anni­ver­saire de l’ar­mis­tice de 1945,
NotreFa­mille.com vient d’en­ri­chir ses archives histo­riques. Ce sont
aujourd’­hui les fiches complètes de près d’un million de prison­niers français
de la Seconde Guerre mondiale qui sont désor­mais acces­sibles par les
inter­nautes. Unique en France, cette nouvelle base de données est
consul­table gratui­te­ment jusqu’au 15 mai 2008.

* http://www.genea­lo­gie.com/prison­niers-39–45

Un peu d’his­toi­re…

A la suite de « l’étrange défaite » de juin 1940, plus d’un million de soldats français sont captu­rés par les forces alle­mandes et envoyés en Alle­magne où ils deviennent prison­niers de guerre (P.G.) et déte­nus dans des Stalags, des Oflags ou des Komman­dos. Des registres qui réper­to­rient ces prison­niers témoignent aujourd’­hui encore de cet « épisode » de la Seconde Guerre mondiale, souvent méconnu. Ce sont aujourd’­hui
100 registres offi­ciels, édités par le Centre Natio­nal d’In­for­ma­tion sur les
Prison­niers de Guerre à partir d’in­for­ma­tions déli­vrées par l’Au­to­rité Alle­mande, qui sont consul­tables en ligne sur le site Genea­lo­gie.com, à l’adresse : http://www.genea­lo­gie.com/prison­niers-39–45.NotreFa­mille.com a fait face à plusieurs chal­lenges pour mener à bien la consti­tu­tion de cette source histo­rique. Grâce aux rensei­gne­ments ainsi compi­lés et indexés, ce site propose désor­mais une base de données qui se compose de près d’un million de fiches conte­nant les infor­ma­tions suivantes :
• nom & prénom du prison­nier,
• date & lieu de nais­sance,
• grade & unité,
• numéro & lieu du camp.

Pour la première fois, il sera égale­ment possible de vision­ner en ligne la source offi­cielle des données acces­sibles pour notam­ment véri­fier les infor­ma­tions. Certaines de ces infor­ma­tions sont primor­diales dans les recherches liées au passé. C’est en effet l’unité du régi­ment qui permet de retrou­ver le dossier mili­taire du soldat ou de l’of­fi­cier. Pour les généa­lo­gistes, cette nouvelle base de données pourra égale­ment leur permettre d’avan­cer dans leurs recherches grâce à la date et au lieu de nais­sance du mili­taire.
Ces données permettent aussi de donner vie à un nom dans une généa­lo­gie afin de trans­mettre plus qu’un seul arbre généa­lo­gique mais un patri­moine, une histoire aux géné­ra­tions futures.

* Une base acces­sible gratui­te­ment jusqu’au 15 mai 2008.

Cette nouvelle source histo­rique vient s’ajou­ter aux 15 millions de données déjà dispo­nibles dans la section « Archives histo­riques » du site Genea­lo­gie.com et complète notam­ment d’autres sources rela­tives à la Seconde Guerre mondiale :

• Liste des victimes en Norman­die
• Liste des victimes en Ile-de-France
• Livre d’Or de la Résis­tance Belge

La consul­ta­tion gratuite de cette base est possible jusqu’au 15 mai 2008 pour toute personne inscrite au service de Genea­lo­gie.com. L’ins­crip­tion est gratuite. Après le 15 mai 2008, cette base sera acces­sible aux seuls abon­nés de Genea­lo­gie.com.
Pour décou­vrir le nouveau service et partir à la recherche des proches qui ont pris part à cet épisode tragique du XXème siècle, rendez-vous à l’adresse suivante : http://www.genea­lo­gie.com/prison­niers-39–45

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *