JOSEPH ADAM

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Qui peut donner des rensei­gne­ments sur Joseph Adam ?

La SNIFAM (Soli­da­rité Normande aux Incor­po­rés de Force d’Al­sace et de Moselle) aime­rait avoir plus de détail sur le parcours de Joseph Adam et, notam­ment, savoir de quelle commune il était le maire.

Merci pour tout rensei­gne­ment.

Jean Bézard aubertn@­wa­na­doo.fr

Le parcours de Joseph ADAM en Norman­die (1944)

Joseph ADAM, incor­poré de force dans l’ar­mée alle­mande, était avec son unité à Ouville, petite commune située à quelques km de Coutances dans le dépar­te­ment de la Manche. Le 28 juillet 1944, un avion allié est abattu par la DCA. Il tombe sur les dépen­dances appar­te­nant à la famille LECONTE. Pierre, le fils alors âgé de 18 ans témoigne : Après la chute de l’avion, il y avait des morceaux de corps des avia­teurs épar­pillés dans la cour de la ferme. Peu de temps après l’unité alle­mande occu­pant les bâti­ments quit­tait les lieux.

Le lende­main Pierre voit deux soldats alle­mands, ils s’étaient cachés dans l’écu­rie. L’un d’eux en état d’ébriété se mani­festa. Bien­tôt l’autre soldat alle­mand, qui en réalité était un Français d’Al­sace, alla à la rencontre de la famille LECONTE. Il raconta son histoire et donna son nom : Joseph ADAM.

La famille LECONTE le proté­gea, le dissi­mula. Peu après les Améri­cains enva­hissent la commune. Monsieur LECONTE père, accroche un ruban bleu, blanc, rouge sur le vête­ment civil donné à Joseph ADAM, qui souhaite rejoindre les troupes améri­caines.

Joseph sans ména­ge­ment, donc bruta­le­ment est fait prison­nier et emmené en Angle­terre. De là, il s’en­gage dans l’ Armée française. Il en sera dégagé en 1946.

A la faveur d’un voyage en Norman­die, Joseph ADAM, quelques deux ou trois plus tard, fut accueilli à Caen par la famille LECONTE. Il tenait à revoir les lieux où, sous l’uni­forme nazi, il était passé. Il retrouva même son trou indi­vi­duel à proxi­mité de la ferme.

Après ces retrou­vailles, les Normands se rendirent bien des fois en Alsace. Des Alsa­ciens vinrent et revinrent en Norman­die.

Une solide amitié ,fondée sur des senti­ments de frater­nité, est toujours percep­tible dans les évoca­tions des souve­nirs.

Joseph ADAM devint Maire de sa commune.

 

Jean BEZARD & Nicole AUBERT

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *