RESISTANCES PASSIVES, par Didier Simler

Commentaire (0) À lire…

 

« Ce livre est un témoi­gnage contre l’ou­bli. Il retrace l’iti­né­raire inso­lite d’un « Malgré-Nous », mon grand-père, René. Un fusil, quelques lignes manus­crites et de longues discus­sions avec lui m’ont permis de connaître son histoire se dérou­lant durant la Seconde Guerre mondiale. Forcé de quit­ter sa femme et ses deux filles, son périple commence en 1943 lorsqu’il est incor­poré de force dans l’ar­mée alle­mande.
Faisant preuve de volonté et de force de carac­tère, guidé par la chance, René fera tout pour préser­ver ses chances de survie. Cepen­dant, il lui faudra traver­ser une grande partie de l’Eu­rope en guerre et se cacher de longs mois pour ne pas être repris et fusillé. Retrou­vera-t-il les siens sains et saufs, retran­chés dans leur village aux mains des Alle­mands et bombardé par les Alliés ? »

 

Didier Simler est né en 1972 à Séles­tat. Il a passé son enfance en Alsace, à Witti­sheim. Après des études de socio­lo­gie à la faculté de Stras­bourg, il entre à la Biblio­thèque natio­nale de France et passe une dizaine d’an­nées à Paris. Il travaille aujourd’­hui à l’Uni­ver­sité François Rabe­lais de Tours et habite à La-Ville-aux-Dames avec son épouse et ses deux fils.

Ce livre consti­tue certes un témoi­gnage de plus sur la vie d’un malgré-nous, mais il est romancé et se fonde sur l’idée inso­lite de la rencontre entre un fusil et un homme.

 

 

 

Partages 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *