SCHAFFNER Louis

Commentaire (0) Les incorporés de force face à leur destin

 

« PLUTÔT MORT QUE ROUGE ! »

Louis Schaff­ner se souvient bien de la tenta­tive d’en­rô­le­ment « volon­taire » à laquelle lui et ses cama­rades ont échappé. Versé dans une compa­gnie d’ar­tille­rie de la Wehr­macht en octobre 1943, il est envoyé sur le front de l’Est en avril 1944. Blessé en septembre, il béné­fi­cie d’une permis­sion au cours de laquelle son unité est déci­mée à Buda­pest. Il se rend fina­le­ment aux Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *