SCHNEIDER Pelleas Claude

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

En travaillant sur l’arbre généa­lo­gique de ma famille, je voudrais
avoir plus d’in­for­ma­tions sur mon oncle Pelleas Claude Schnei­der, né à
Stras­bourg le 26.3 1922, étudiant en méde­cine, incor­poré dans la
Wehr­macht, mort le 15 juillet 1945 à Stras­bourg, au lieu-dit « Alten­hei­me­rhof ».

Aucune trace sur les circons­tances de décès de mon oncle n’a été trou­vée dans les rapports de police. Les sous-préfec­tures ne renferment pas de docu­ments à ce sujet. Il était donc étudiant de méde­cine à Stras­bourg. On le voyait de temps en temps à Belmont, près du Champ du Feu (Bas-Rhin) en uniforme mili­taire alle­mand (au début de la guerre) et égale­ment avant 1945, car il avait rencon­tré une jeune fille de Wilders­bach (Ban-de-la-Roche, Bas-Rhin) prénom­mée Made­leine.

Les archives WAST nous apprennent qu’à 21 ans, il est incor­poré comme Grena­dier le 06.02.43 dans l’ar­mée alle­mande. Du 6.2.1943 au 23.10.44, il suit diffé­rentes affec­ta­tions dans diffé­rentes compa­gnies : 2.Kompa­nie / Grena­dier-bataillon 414, Zamocz – Puis d’avril 43 à janvier 44 : 1 et 2 Kompa­nie Grena­dier Bataillon 173 et 32, Lublin, puis jusqu’en octobre 44 la 4.Kompa­nie Marsch/Bataillon 134/8, puis 3 et 2.Kompa­nie Grena­dier Regi­ment 446 et 481. Puis il est écrit : Seit dem 23.10.44 bei ROSMALEN vermisst gemel­det. Krieg­sge­fan­gen­schaft : 24.10.44 in HERTOGENBOSCH in britische gefan­gen­schaft gera­ten. Gef-Nr:738922. 10.04.1945 den franzö­si­schen Behör­den über­ge­ben. Weitere Meldun­gen liegen nicht vor.

Trois mois plus tard, il meurt le 15 juillet au lieu-dit « Alten­hei­me­rhof » avec cette jeune fille, Made­leine de Wilders­bach.

J’ai écris il y des mois à la mairie de Wilders­bach et je n’ai eu aucune réponse.

D’après les dires de ma mère ( mon pére étant décédé ), Pelleas a retrouvé ces parents à cette période. Il était souvent à la Hutte (maison paren­tale près de Belmont et retrou­vait son amie Made­leine. Le 14 juillet 1945 étaient invi­tés Pelleas, son amie, les parents, son frère (mon père) à fêter les fêtes du 14 juillet sur les bords du Rhin. Il y avait dans l’après-midi beau­coup de badauds. Pelleas et Made­leine auraient fait un tour en barque. Made­line aurait eu un malaise et aurait fait un faux mouve­ment. Elle tombe à l’eau. Pelleas (il portait des lunettes) aurait plongé pour la secou­rir. Il n’est plus réap­paru. On parle de barbe­lés à l’époque dans le Rhin (?). Comme d’autres personnes, la famille assiste impuis­sante au drame. On retrouve le corps de mon oncle à Alten­hei­me­rhof (borne 19), un bras du Rhin.

Que s’est-il passé à partir du 10.04 45 lorsqu’il a été remis aux auto­ri­tés fran­caises ? Se pour­rait-il que mon oncle ait été en fait liquidé (bien que la thèse de l’ac­ci­dent semble être la vérité) ?

Merci pour toute infor­ma­tion à son sujet.

Pierre Schnei­der

 Cour­riel : [p.schnei­der55@ya­hoo.fr

 >p.schnei­der55@ya­hoo.fr]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *