SCHWARTZ Henri

Commentaire (0) Ce qu'il pouvait en coûter de ne pas se soumettre à l'ordre nazi

 

Farou­che­ment opposé aux idées hitlé­riennes, Henri Schwartz est arrêté en 1942 et incar­céré à la prison de Sarre­gue­mines, puis à Zwei­brü­cken (Deux-Ponts), pendant que sa femme et sa nièce sont expul­sées de leur loge­ment. Libéré en 1944, il rejoint sa famille à Weyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *