SILBER Jean et Georges

Commentaire (0) Liste des avis de recherche

 

Je cherche des rensei­gne­ments sur la dispa­ri­tion de mon oncle Jean SILBER (*Saint-Pierre (Bas-Rhin) 16/02/1923), fils de Marie Schart­ner et de Georges SILBER, incor­poré de force. Il a été déclaré mort le 19/07/1944 à Wladi­mir en Russie, cette ville se trouve à l’est de Moscou, où les troupes Alle­mandes ne sont jamais parve­nues, ce qui laisse entendre qu’il y était en tant que prison­nier de guerre.

De même, je cherche des rensei­gne­ments plus précis sur le périple de mon père, Georges SILBER (* Saint-Pierre 18/11/1920). Il a été incor­poré de force le 12/11/1943 à Neurup­pin dans un régi­ment d’ar­tille­rie, avec lequel il est parti en Norvège. Fin 1944 marque le retour en Alle­magne pour parti­ci­per à la bataille de Bastogne.
Avec son régi­ment, il a battu en retraite pour se retrou­ver dans la région de Berch­tes­ga­den où il a été fait prison­nier par les Améri­cains.
Ayant caché pendant toute la guerre sa carte d’iden­tité Française sur lui, il a été versé immé­dia­te­ment dans un régi­ment français, avec lequel il a investi le Berghof, puis il a occupé le Vorarl­berg (Autriche) et, fin 1945, est rentré en Alsace.

Avec tous mes remer­cie­ments pour tout rensei­gne­ment.

Jean-Georges Silber

 Cour­riel : jean-georges.silber@o­range.fr

* Claude Herold nous informe que Jean Silber n’est pas réper­to­rié au Volks­bund.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *