SPIEGEL Marie Rosalie : Au service de « Tante JU »

lundi 7 décembre 2009 par Nicolas Mengus

Marie Rosalie Spiegel est née le 30 avril 1924 à Huningue (Haut-Rhin) où son père était employé de la SNCF. Incorporée de force au Reichsarbeitsdienst, elle travaille notamment dans des fermes. Elle est ensuite versée d’office dans le Kriegshilfsdienst (Service auxiliaire de guerre) et mutée dans l’usine Junkers de Fritzlar (à 20 km au Sud de Kassel). Pendant ces deux périodes de service, elle parvient à établir quelques contacts avec des prisonniers de guerre français ; ce qui était formellement interdit.

A l’issue de son temps au KHD, elle retrouve ses parents et l’Alsace en mai 1944.

En 1998, l’Office National des Anciens Combattants reconnaît à Marie Rosalie Faist, née Spiegel, la « qualité d’incorporé de force dans les formations paramilitaires allemandes » pour la période du 8 avril 1943 au 17 mai 1944 (RAD et KHD).


titre documents joints

Marie Rosalie Spiegel

7 décembre 2009
info document : PDF
843.9 ko

Témoignage


Mots-clés

Les liens ci-dessous vous permettent d'afficher des articles associés aux mêmes mots-clés.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 916 / 1528276

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Les incorporés de force face à leur destin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 12