Un artilleur français et son “Wehrpass”

CLAUS André Gaston

mardi 2 janvier 2007 par Webmestre

JPEG - 16.3 ko
Faits prisonniers à Rambervillers (juin 1940) - Dessin A. Claus

Artilleur dans l’Armée française en 1939-1940, André Claus est rapidement libéré en tant qu’Alsacien. Avant de fuir pour ne pas être incorporé dans l’Armée allemande, il cache sa famille jusqu’à l’arrivée des Américains.

Son témoignage est largement illustré par des documents, photographies et dessins d’époque.


titre documents joints

Témoignage

2 janvier 2007
info document : PDF
1.2 Mo

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1562 / 1528594

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Les incorporés de force face à leur destin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 15