PELERINAGE TAMBOV

ASSEMBLEE GENERALE – SAMEDI 30 AVRIL 2011 Centre de Rencontre Albert Schweitzer – Jugend un Bildungstätte - Niederbronn-les-bains

Compte-rendu par le secrétaire Charles CRIQUI

jeudi 5 mai 2011 par Nicolas Mengus

PERSONNALITES PRESENTES :

Mr le Consul de Russie Mr Molchalov
Mr Frédéric Reiss, député maire de Niederbronn qui s’est déjà souvent investi pour les Malgré-Nous à Paris
Mr Claude Sturni, Maire de Haguenau, vice-président du Conseil Régional, représentant Monsieur le Ministre Philippe Richert
Mr Walter Hubert, Maire de ma ville de Reichshoffen qui soutient notre association
Mr Scheydecker Camille, Maire de Soufflenheim
Mme Kleinpeter, représentant le Conseiller Général Etienne Wolff de Brumath
Mr Alphonse Troestler , Délégué à la Mémoire
Mr le Professeur Roegel Emile
Mr Robert Lang, Président de l’Amicale des Anciens de Tambov
Mr Albenésius , Président de la Ligne Maginot Oberroerdern
Mr Ball Léon, Souvenir Français Brumath
Mr Ancelet, Président de l’UNC Saverne
Mr Criqui Jean-Georges, Président Fils de Tués du Haut Rhin

Egalement Mme Brassard-Goerg, qui tout au long de l’année s’implique pour les Malgré-Nous
Mr Mengus , écrivain et journaliste à l’Ami Hebdo
Mr Herold qui est à nos côtés pour l’immense travail de recherche

Je profite de l’occasion pour féliciter Mme Manto-Bigay et Mr Troestler pour leurs récentes nominations.

Mot de bienvenue par la Présidente

Mesdames, Messieurs, chers Pèlerins, chers Amis,
Au nom de l’Association Pèlerinage Tambov, je vous souhaite la bienvenue.
Je salue toutes les personnalités présentes.
Je ne voudrais pas oublier le Père Weiss et le Pasteur Eugène Bourlet de la base aérienne d’Istres qui ont fait le déplacement pour se joindre à nous et qui officient lors de nos pèlerinages, tant au cimentière de Rada, à Kirsanov et cette année à Morschansk, ainsi que pour la cérémonie œcuménique de Tambov avec le curé de la paroisse.
Jean-Luc Weiss est un fidèle de tous les pèlerinages. Pour Mr Bourlet, c’était une découverte. Le fait qu’ils soient présents parmi nous aujourd’hui démontre bien que Pèlerinage Tambov leur tient à cœur.
Je voudrais aussi saluer un petit bout de femme, petite par la taille, mais combien grande dans ses actions au sein de l’Association. Je vous parle de Mme Angèle Schott, la pionnière et cofondatrice de l’Association que j’ai le plaisir d’avoir parmi nous aujourd’hui. Je salue également Mr Bernard Klein, directeur de cette maison qui nous accueille et qui a tout de suite répondu favorablement pour mettre les locaux à notre disposition.
Avant de continuer, je vous demanderais de vous lever pour une minute de silence à la mémoire de tous ceux qui reposent en terre lointaine ; Tambov et autres camps, et tous ceux, parents et amis qui nous ont quittés depuis notre dernière rencontre.
Pour ceux qui ne connaissent pas Pèlerinage Tambov, je voudrais brièvement rappeler quelqus temps forts de nos différents pèlerinages, quelques faits marquants, mais aussi vous dire à quel point le pèlerinage 2010 restera gravé dans nos cœurs.

1995 – Premier pèlerinage avec des anciens prisonniers qui y sont retournés pour la première fois depuis leur captivité.

Que d’émotions, que de souvenirs qui sont revenus à la mémoire.
Pour moi qui y suis allée pour la première fois à la recherche de mon père, me retrouver dans cette immense forêt de RADA, sans tombe, sans rien est tout simplement indescriptible.
1997 – Mise en place d’une stèle en grès des Vosges avec des urnes en poterie de Betschdorf contenant de la terre d’Alsace de différentes villes d’Alsace et de Moselle

1998 – Inauguration par Monsieur le Ministre des Anciens Combattants. Mr Masseret JP et l’actuel ministre Monsieur Philippe Richert faisaient parti des personnalités présentes, ainsi que Mr Longuet actuel Ministre des Anciens Combattants.

2000.2002.2004 – Toujours la même ferveur, des découvertes, des visites, des souvenirs.

2006 – Scénario catastrophe. Nous avons failli nous retrouver à la rue avec sacs et bagages. Le transporteur chargé de l’organisation du voyage Josy, pour ne pas le nommer, n’avait pas réglé l’hôtel. Grâce à nos amis russes, nous avons tant bien que mal pu terminer notre séjour. Héberger 45 personnes pendant 8 jours, sans être payé d’avance n’existe pas en France. Je vous évite les détails car j’en ai encore aujourd’hui la chair de poule en y repensant.

2008 – Décès de notre président Charles Klein, imprévu puisqu’il voulait retourner à Tambov une dernière fois. Le voyage a du être organisé à la va-vite, mais tout s’est bien passé –

2010 – Est de loin le plus marquant, le plus riche en découvertes.
En effet, ce que nous avons vécu en 2010 n’est en rien comparable aux autres pèlerinages – larmes mais aussi joies en ont été les maîtres-mots.
Premier jour : Après l’accueil des jeunes au Carré Français, après les cérémonies habituelles, mon petits fils Arnaud qui faisait partie du groupe des jeunes est venu vers moi en me disant : « Mamie, viens avec nous, nous avons une surprise pour toi ». La surprise était de taille, après une marche en forêt avec Valery, historien russe et Natalia l’interprète, nous avons découvert 55 fosses communes dont celle de mon père et celle du parrain de Charles Criqui. Fosses que les jeunes avaient nettoyées et entretenues pour notre arrivée. Depuis 1995, personne n’avait connaissance de cet emplacement. Libre à nous de deviner l’état dans lequel nous nous trouvions.
Deuxième jour : comme à l’accoutumée, visite à Kirsanov où se trouvait l’hôpital dans lequel les prisonniers qui se trouvaient dans un état grave étaient transférés. Kirsanov est à 80 km de Tambov – Beaucoup de ces malades n’ont pas survécu et sont donc enterrés dans des fosses communes numérotées – Réception à la mairie par Mr Oleg Chapiro, Maire de la ville de 23000 habitants et son Conseil. Repas en commun. Accueil toujours convivial et chaleureux.
Troisième jour : une première cette année ; visite de Morschansk où repose le père d’un pèlerin du Haut-Rhin : Mr Hueber Jean.
Notre arrivée correspondait avec la commémoration de la fin de la guerre. A notre descente du bus, nous avons été accueillis par Mr Gwenachi Kalinine, - Maire et son Conseil, les anciens de la chorale, la musique et lorsque l’hymne national russe suivi de la Marseillaise ont résonné dans l’assemblée, des larmes ont été discrètement écrasées. Lorsqu’à la fin de la cérémonie, un ancien de Morschansk en grande tenue militaire, la poitrine bardée de médailles et notre ancien de Tambov, Hubert Meyer, ici présent, se sont serré la main et embrassé, l’émotion était à son comble, et bien qu’ils n’aient pas pu se parler, ce geste spontané venait tout simplement du cœur.
Pour Hubert Meyer qui vu son grand âge, voulait venir avec nous une dernière fois, une dernière surprise était au rendez-vous pour lui – Valery, Natalia, Florence l’ont emmené dans la forêt pour retrouver la scierie où il a dû travailler pendant sa captivité. Je pense qu’il n’oubliera jamais son dernier pèlerinage à Tambov.

Nous nous retrouvons aujourd’hui avec des anciens qui ont vécu le drame de Tambov. Les orphelins qui traînent une blessure à vie, mais aussi nos jeunes sous la houlette d’Eric Seyfried, ces jeunes que je remercie de tout cœur pour leur dévouement, ces jeunes qui ont vocation à perpétuer le devoir de mémoire afin de ne jamais oublier ceux qui ont payé de leur vie le drame de ce conflit de 1939.45.

Un des points forts de cette année a été l’inauguration de l’exposition : « Que s’est-il passé à Tambov ? » au Mémorial de Schirmeck. Grâce à l’aide du Conseil Général, nous avons pu inviter les Maires de Kirsanov et de Morschansk pour les remercier de l’accueil chaleureux qu’ils nous réservent à chacun de nos pèlerinages.
Retrouvailles émouvantes où tous les pèlerins ont tenu à être présents. Le matin ; visite du Haut-Koenigsbourg, l’après-midi visite d’une cave à Barr avec dégustation de vin d’Alsace, le soir repas en commun. Nous sommes certains que cette visite leur laissera d’agréables souvenirs.

Quant au choix du site, où nous tenons notre Assemblée Générale aujourd’hui, à savoir le Centre Albert Schweitzer – Jugend und Bildungstätte de Niederbronn – est fondé par le projet en gestation de réunir dans cette structure de jeunes russes, allemands et français. Les jeunes russes travaillant avec les nôtres en forêt de Rada nous demandent à venir en France.
L’emplacement est idéal. Mr Bernard Klein l’homme de la situation, puisqu’il reçoit à longueur d’année des personnes venant de tous les pays. Nous espérons de tout cœur que ce projet aboutira. Nous y travaillons sérieusement.

Je vous remercie de m’avoir écoutée et cède maintenant la parole aux personnalités présentes.

INTERVENTIONS DES PERSONNALITES :

Monsieur REISS, Député-maire de Niederbronn

J’ai le très grand honneur d’accueillir l’Assemblée Générale de Pèlerinage Tambov dans ma commune. Je trouve ce centre de rencontres pertinent. Le samedi 23 avril, avec le Maire de Reichshoffen, nous avions une cérémonie en mémoire de la déportation. Nous avions rappelé à cette occasion les problèmes de déportation sans oublier le camp de Tambov. Nous pouvons aider les familles à retrouver leurs défunts. Je vous rappelle l’exposition Tambov à Schirmeck. Le discours du Président de la République à Colmar reconnaissant les Malgré-Nous comme victimes du nazisme a réconforté les esprits et les cœurs. Malheureusement, des gens à Paris émettent encore des doutes par rapport à l’engagement contre leur gré des Alsaciens. Je remercie Mr Alphonse Troestler et Mr Lang Robert pour leur engagement.
Concernant le projet avec les jeunes, nous sommes fier d’avoir ce centre de rencontre Albert Schweitzer. Les séjours à Niederbronn marquent les jeunes qui viennent y passer un séjour. Cela contribue à construire une Europe pacifique. Nous avons maintenant le projet de réaliser un hébergement de 100 lits. Ce lieu fonctionne très bien et bénéficie de l’oreille attentive de Mr André Bord, Président de la Fondation Franco-Allemande. Ce dossier d’agrandissement est à la hauteur de 1,5 millions d’euros.
Je rappelle l’existence ICE France (Initiative Chrétienne pour l’Europe), service volontaire européen, qui met en place des rencontres dans les familles, associations, maisons de retraite et autres. Dans ce cadre des Français réalisent également des séjours dans d’autres pays européens.

Monsieur le Consul de Russie

J’ai le grand plaisir d’être parmi vous. Je vous transmets les salutations et souhaits de Mr Klimovskiy, Consul Général de Russie en France
Je souhaite un plein succès à Pèlerinage Tambov. Vous permettez une meilleure compréhension du passé. Je trouve le travail avec vous agréable et vous souhaite de continuer avec succès les recherches de travail de mémoire.

Monsieur Jean-Laurent VONAU, Conseiller Général

J’accepte votre invitation avec plaisir et fierté.
Concernant la politique suivie par le Conseil Général en matière de mémoire, le Bas-Rhin est pionnier en la matière.
Je rappelle que jusqu’au 1er janvier 2011, la Commission Culture, Patrimoine a rajouté à son appellation le terme de Mémoire.
C’est très important, parce que l’Alsace a une histoire qui lui est propre. Il faut faire connaître cet état de choses.
Le Bas-Rhin est à l’origine du Mémorial de Schirmeck. Il y avait des résistances à la création d’un tel site, mais maintenant il fait l’objet d’un grand succès car les gens qui y passent apprennent ce qui s’est passé en Alsace-Moselle. On a complété cette présentation par le rapatriement des informations venant de Tambov.
Tambov est un véritable mythe emblématique. On s’y réfère énormément. L’objectif est de ramener de Tambov une duplication des archives, pour connaître la situation exacte de ce camp. C’est un travail gigantesque. 4000 documents à traduire, une année à transcrire du russe au français. Ces archives vont intégrer la présentation permanente du Mémorial.
La mémoire est à nourrir. Il faut des forces vives. Il faut des ingrédients, faire des recherches, aller plus en avant.
En Alsace, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Nous ne pouvons affirmer des choses qui ne sont pas prouvées par des documents.
Le Conseil Général a pris des dispositions pour donner des bourses de recherche sur le vécu des Alsaciens durant la deuxième guerre mondiale.
Il faut mieux cerner la diaspora des Alsaciens, le nombre des personnes concernées. Il existe des bourses d’études pour les universitaires, mais il n’y a pas foule, il faut connaître en effet l’allemand et aussi le russe. Il est nécessaire que ces travaux soient réalisés avec le plus grand sérieux. Mais nous aurons un jour des résultats.
Il est nécessaire que le service de recherche comprenne une ou deux personnes pour faire des décomptes statistiques. On n’a jamais recensé le nombre exact des Malgré-Nous tombés, jusqu’à aujourd’hui, nous en sommes à de simples estimations. En 60 ans, pas de recensement par les communes par exemple. Nous parvenons néanmoins à des résultats : 25000 morts, représentent 95 % environ des recensements. La dernière partie entre 25000 et 30000 morts sera la plus difficile à trouver.
Nous utilisons des plots numérisés pour contrôle et validation par les familles alsaciennes, car il faut être certains de ces informations. Il y aura une mise à disposition aux archives départementales du Bas-Rhin et aussi du Mémorial de ces plots numériques. Les familles peuvent compléter les informations manquantes.
Nous répertorions également tous les déportés, les fusillés, les victimes civiles décédées sous les bombardements (par exemple 1100 victimes à Strasbourg).

Monsieur Claude STURNI, Vice-président du Conseil Régional et Maire de Haguenau.

Je ne prends pas la parole en tant qu’historien, d’autres personnalités ici représentent cette discipline.
La mémoire interpelle tout le monde. Je représente Mr Philippe Richert pour le Conseil Régional qui connaît l’importance de travailler sur la mémoire.
Je félicite les membres de Pèlerinage Tambov pour leur travail de recherches. Ce travail a nourri d’autres ambitions, d’autres recherches. Il a concrétisé l’appel à la jeunesse pour travailler sur le travail du souvenir.
Le projet de réunion des jeunes de différents pays est pertinent. Il sera suivi avec beaucoup d’attention et d’intérêt de notre part. J’encourage chacun à se rendre à Schirmeck. On n’a jamais fini de découvrir l’histoire. Je dirige l’instance de Culture, Identité alsacienne et bilinguisme.

Mr SCHEYDECKER Camille, Maire de Soufflenheim

Je suis très heureux de partager ce moment avec vous. Nous cultivons ce travail de mémoire dans notre commune. Nous avons érigé une stèle à la Mémoire des Anciens de Tambov et Fils de Tués. Nous vous soutenons et vous demandons de pouvoir planter un arbre de Tambov à côté de ladite stèle.

Mme KLEINPETER, représentant le Conseiller Général Etienne Wolff de Brumath

Je suis toujours avec beaucoup d’intérêt les activités de Pèlerinage Tambov et les liens franco-russes qui y sont rattachés. Votre travail permet de comprendre aux jeunes générations ce qui s’est passé et forme j’en suis certaine un avenir de paix.
J’ai assisté au dernier pèlerinage Tambov et je repense souvent à ces instants d’émotion.
Proposition est faite pour organiser l’Assemblée Générale en 2012 à Brumath et ainsi profiter de l’occasion pour inaugurer l’arbre de Tambov planté au Jardin du Tilleul.

Mr SPISSER – AMAM

Je suis très honoré de votre invitation.
A l’AMAM vous êtes bien représentés avec Mr Criqui Charles et Mr Troestler Alphonse.
Nous compléterons notre présentation par les témoignages des Anciens, tel celui de Mr Roegel par exemple.
Vous nous rapportez la matière pour qu’on s’en souvienne.
La mission de l’AMAM est de transmettre et de faire connaître. Pierre Klein, auteur alsacien dans l’un de ses ouvrages évoque un personnage qui devient fou parce qu’il ne transmet pas ce qu’il connaît.
J’ai fait visiter récemment le Mémorial à un ensemble d’inspecteur d’académie de la France. L’inspecteur de Toulouse vient me demander pardon. Je lui en demande la raison. Parce que me répond-il à Toulouse, jusqu’à ce jour, j’ai raconté que tous les Alsaciens étaient des engagés volontaires.
Nous avons droit de cité maintenant dans les manuels d’histoire. Le manuel Hachette sorti il y a trois ans comprend 2 pages sur les Malgré-Nous. C’est une vraie révolution. Les éditeurs Hachette avaient visité le Mémorial.
Les Allemands non plus ne connaissent pas l’incorporation de force. Nous avons maintenant des rencontres entre Allemands et Français. Il y a des jumelages de lycées et les rencontres se produisent au Mémorial.
Je rappelle l’existence du café histoire le 11 juin sur Tambov avec le professeur Emile Roegel.

Mr TROESTLER Alphonse, chargé de la Mémoire

Je suis très heureux de vous retrouver avec les Anciens de Tambov. Nous avons encore la chance de bénéficier de leurs témoignages (Mr Roegel et Mr Lang).
Un mot que je retiens : rencontre, avec le dialogue, la compréhension, la paix. Rencontre entre les peuples qui cultivent l’amitié.
La Mémoire c’est l’affaire maintenant de tous les Alsaciens.

Mr LANG Robert, Président de l’Amicale des Anciens de Tambov

Tambov c’était grave. Ceux qui sont revenus en portent les conséquences dans leurs corps. Il faut aller voir l’exposition de Schirmeck. On sera toujours ensemble, les vieux et les jeunes.

Mr. SEYFRIED Eric, représentant le Pèlerinage des Jeunes

Nous étions 17 jeunes en 2010. Nous voulons donner un visage digne à ce lieu de mémoire de la forêt de Rada, où la nature a repris ses droits.
Nous sommes épaulés par les Russes qui ont travaillé en amont, avant notre arrivée.
Nous nous sommes rendus en 2010 pour la première fois à Volvograd (anciennement Stalingrad) et avons visité le cimetière militaire allemand et russe. Des tombes y étaient nouvellement creusées parce qu’on retrouve encore disséminées ça et là des tombes de soldats.
Nous avons maintenant pris l’habitude d’accueillir les Pèlerins en formant une haie d’honneur. Il s’est formé un fort lien d’amitié, malgré la barrière des générations. Le pèlerinage Anciens et Jeunes se termine par un repas festif et joyeux. Les jeunes restent en relation par courriel, par téléphone et se rencontre lors de repas.
Mme Dietrich, suite à l’intervention de Mr Eric Seyfried lance un appel aux jeunes pour 2012. Mr Criqui rappelle la réunion du 15 mai à Schirmeck qui comprendra une visite guidée par un Ancien de Tambov et une table ronde autour de laquelle pourront être échangées des questions-réponses.

LECTURE PAR Mme DIETRICH de la lettre rédigée par Monsieur Alphonse Hueber, Ancien de Tambov

Richwiller, le 19 avril 2011

Chers Amis, Responsables de l’Association Pèlerinage Tambov.
Madame la Présidente, Marlène Dietrich.
Monsieur le Secrétaire, Charles Criqui.
Bien chers amis,
Nous sommes, mon épouse et moi-même vraiment désolés de ne pouvoir assister à l’Assemblée Générale à Niederbronn-les-Bains ce samedi 30 avril.
Il y a d’une part l’éloignement de ce lieu de rencontre, la fatigue permanente inhérente à notre âge, mais aussi un rendez-vous extérieur que nos enfants avaient organisé de longue date qui, eux, nos enfants, nous croient encore à l’âge de leur scolarité… ! Nous serons en pensées avec vous !
Merci, chers amis pour tout ce que vous faites en conjuguant le devoir de mémoire à tous les temps, à l’égard de nos concitoyens, ensevelis dans les fosses communes en forêt de Rada, près du sinistre camp 188 de Tambov, dit de rassemblement des Français.
Alors que nos forces s’épuisent… que nos souvenirs s’évaporent, il est pour nous réconfortant de voir les enfants de nos disparus prendre la relève avec les moyens et un savoir-faire unanimement reconnu aujourd’hui qui forcent le respect et la considération de tous les médias.
Merci et pour vos engagements et pour les succès de vos actions. Il faut que ce drame monstrueux de l’incorporation de force ; que ce drame atroce de l’incarcération en camps soviétiques ; que ce calvaire de cette jeunesse alsacienne-mosellane enfin frôlant le régime d’extermination du KGB… garde vivante la flamme du souvenir (gardez la lampe allumée !) et éclaire aussi notre conscience collective nationale… Cela s’appelle un devoir d’humanité… une exigence citoyenne.
Je pense à tous ceux, des amis, qui ont œuvré au sein de notre association – disparue aujourd’hui…
Acceptez avec nos sentiments de reconnaissance nos fraternelles salutations.
Alphonse et Gaby Hueber, RICHWILLER.

DIVERS

Intervention de Mr HARTMANN Christophe – Vice-Président

Rappelle qu’une rencontre entre jeunes Allemand et Français avait déjà eu lieu au Mémorial
Constate que l’ouvrage de Pierre Rigoulot était déjà présenté à Oradour-sur-Glane.

Mr ROEGEL Emile

A été contacté récemment par un jeune général, nommé Royal, dont le père était à Tambov. Ce général vit à Lapoutroie. Organise à Rennes une réunion sur le thème de l’incorporation de force et Tambov.

Il faut écrire nos souvenirs, notamment au travers du bulletin des Anciens.
Je me suis toujours posé la question : « Qu’aurais-je fait à Oradour-sur-Glane ? ».
Nous les Alsaciens et Mosellans, sommes difficilement catégorisables, c’est notre destin.

Une personne du public (Claude DIRINGER – Pèlerin 2010) informe que le 20 mai à 20 heures, l’association Val Avenir organise à Sainte Marie-aux-Mines une soirée autour de Tambov.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1474 / 1534550

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 23