Haut-Rhin

LIDNER Robert : Du camp de Schirmeck à la 2e DB en passant par la Wehrmacht

Récit de son fils, Christian Lidner

lundi 5 septembre 2011 par Nicolas Mengus

Mon père Robert Lidner est né à Kaysersberg (Haut-Rhin) le 10 août 1918. Il était le cadet d’une famille de 6 enfants. Il fit sa scolarité à l’école de Kaysersberg et toute sa carrière professionnelle a eu lieu à la cartonnerie de Kaysersberg.

Il effectua son service militaire à Nancy en 1938/39 dans les services de l’aviation à Essey-les-Nancy. Vint la débâcle de 1940. Il pu rejoindre son domicile à Kaysersberg, en Alsace annexée.

Suite à l’instauration du service militaire obligatoire instauré par les nazis, il eut l’obligation de se présenter le 15 février 1943 au conseil de révision de Kaysersberg. Avec 19 autres jeunes, il refusa de s’y présenter ; ils furent arrêtés le même jour et enfermés dans la tour Kessler, tandis qu’un autre, Henri Jaeglé, était ce même jour emmené au camp du Struthof pour y être fusillé.

Les 19 jeunes gens furent enfermés au camp de Schirmeck et mon père transféré dans un bataillon disciplinaire d’infanterie. Il a connu les champs de bataille de Yougoslavie, puis de Russie où il a rencontré deux autres Kaysersbergeois, Jean Baldinger et Jean Bentzinger, qui sont tous les deux revenus de la guerre.

Prés de Sébastopol, mon père a été blessé par des éclats d’obus et a été soigné à Vienne. De retour sur le front de l’ouest, il s’est rendu volontairement aux Américains prés d’Aix-la-Chapelle. Après le passage par un centre de tri de prisonniers, il s’est engagé pour le reste de la guerre et a participé avec la 2e DB à la libération de communes au nord de Strasbourg et jusqu’à Berchtesgaden. Se retrouvant parmi les troupe d’occupation en Allemagne, il fut démobilisé en novembre 1945.

Il a alors repris sa place à la cartonnerie de Kaysersberg et a épousé ma mère Yvette Cabannes, originaire de Tours, le 20 juillet 1946.

Mon père à été décoré au cours de 50 années suivantes de la médaille militaire, la médaille des Déportés, de la croix du Combattant, de la médaille des Réfractaires, de la médailles des Blessés, de la Légion d’honneur à titre militaire, de la médaille de la Reconnaissance de la nation ; il était en outre pendant 30 ans porte-drapeau.

Il est décédé subitement le 18 novembre 2002 à la suite d’une rupture d’anévrisme.

Les conscrits de la classe 1918/1938. De droite à gauche : NN (avec le tambour), NN, NN, Robert Lidner, Lucien Mergel, avec l’accordéon Jean Baldinger, NN, NN, NN, NN (l’enfant tenant le drapeau).

Septembre 1982, photo prise par une équipe de FR3. Malheureusement le film n’est plus disponible à FR3. De droite a gauche : Jean Kieny, Robert Hiltenfink, la fille de Henri Jaeglé qui avait été fusillé au Struthof, Schwindenhammer, Lucien Mergel, Jean Baldinger, Jean Bentzinger, Robert Lidner, NN.

Devant la tour Kessler à Kaysersberg. De droite à gauche : Robert Lidner, Jean Picha, Robert Hiltenfink, Jean Kieny, la fille de Henri Jaeglé, NN, Jean Bentzinger, Schwindenhammer, NN.

Merci à toute personne qui permettra d’identifier les inconnus présents sur les photos.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1658 / 1529508

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Les incorporés de force face à leur destin   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 24