L’indemnisation des Malgré-Nous : toujours en question

jeudi 22 décembre 2011 par Nicolas Mengus

Bernard Ernewein, président fondateur de l’OPMNAM, nous prie de publier son billet d’humeur concernant l’indemnisation des incorporés de force et de leurs familles.

BREVES - 11 nov. 2011-

POUR en FINIR avec les INTERPRETATIONS MENSONGERES de la RFA et de la FEFA sur ‘’l’INDEMNISATION’’ des INCORPORES de FORCE,
suite aux ACCORDS FRANCO-ALLEMANDS du 31 mars 1981.
Ou comment faire prendre aux victimes de la barbarie nazie, des vessies pour des lanternes !

Il m’arrive encore de lire des articles de presse sur la Fondation entente franco-allemande, la Fefa, dans lesquels on mentionne notamment l’indemnisation des incorporés de force, un bien grand mot.
Parfois les journalistes ou les autorités allemandes citent la somme allouée à la Fefa, soit 250 millions de DM, environ 120 millions d’€. Les millions évoqués, donnent l’impression d’un tas d’or déversé sur ces pôôôvres ‘’Malgré-Nous’’, qualifiés par la Fefa comme le signe d’une grande générosité de la part de l’Allemagne.’’
En vérité cette somme est inférieure à certain Euromillions, dont un des derniers à hauteur de 162 millions d’€. La grande différence, c’est que la Fefa a distribué ses 120 millions d’€ à 86 500 incorporés de force ou à partager au sein de la famille.

L’ IMPOSTURE,

Mais là où le bas blesse et ce n’est pas manque d’être informés par nos soins, c’est que les journalistes, la RFA dont son Bundestag, le Bundesministerium der Finanzen, les secrétaires successifs aux anciens combattants intervenant devant l’Assemblée nationale ou le Sénat, ne citent pratiquement jamais la somme ridicule de 1 387€, oui, mille trois cent quatre-vingt sept €, remis aux demandeurs ou à partager entre les ayants-cause dont on ne connait toujours pas les vrais motifs de nos deux complices VGE et Helmut SCHMIDT. Est-ce pour le préjudice moral ? pour les souffrances endurées ? pour les pertes d’ordre économique ? silence radio !!! Avouez que c’est bien mince et pas très cher payé !
Certes, c’était aux incorporés de force, dans les années 80 d’en juger, mais la Fefa a étouffé leurs critiques. Pour preuve de leurs insatisfactions et celles de leurs familles, plus du tiers ne se sont pas présentés aux guichets.

L’IGNOMINIE,

Mais le pire reste à venir. Ces 1 387€ deviennent en réalité une misérable aumône, puisqu’ ils sont aussi destinés à éteindre les souffrances des familles, des veuves, des orphelins, même si, hypocrite, la Chancellerie à Berlin nous précise dés 2000 :
"Selbsverständlich kann keine Geldleistung das Leid der Opfer auslöschen oder das geschehene Unrecht vergessen machen’’
➢ "Bien entendu, aucune somme d’argent ne peut effacer la douleur des victimes et faire oublier l’injustice.’’
Courrier au nom de Gerhardt SCHRÖDER du 28 août 2000

Surtout pas celle là ai-je répondu, car elle ne représente en aucun cas un solde de tout compte pour la VVH, la Valeur de la Vie Humaine d’un Alsacien –Mosellan, moins que le prix d’un bœuf à la foire.

Mais la Chancellerie, 18 novembre 2004, après 4 années de silence radio comme au temps de la Propaganda Staffel, confirmé par le Bundestag et son ministère des finances en 2007, puis à plusieurs reprises depuis, nous fit savoir, toute honte bue, que la RFA avait débloqué des moyens financiers substantiels, "erheblichen finanziellen Mitteln’’. Quelle IGNOMINIE d’avoir ainsi l’audace, non seulement d’utiliser une insultante obole de 1 387€, y compris pour les préjudices à la vie de nos pères dont l’affection et le soutien nous manquera toute notre vie, mais de plus de la qualifier de moyens financiers substantiels, cherchant à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
SVP, à l’avenir, que chacun soit plus précis. Merci de votre bonne compréhension.

L’OPMNAM sur le pont depuis 13 ans, précisément depuis 1998, confirme sa volonté d’obtenir réparation par les deux Etats coresponsables de notre situation d’Orphelins et condamne l’attitude de la Fefa qui non seulement n’a pas défendu les enfants des 40 000 victimes de la barbarie nazie, mais nous a causés de grands torts.

Bernard ERNEWEIN, Président fondateur de l’OPMNAM


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2191 / 1534396

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Billet d’humeur   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 15