1942-2012

Orschwihr, ses non-rentrés et les lettres de Malgré-Nous

Un dossier constitué par Odile Kritter

lundi 13 août 2012 par Nicolas Mengus

Le destin brisé de 100.000 jeunes Alsaciens

Des témoignages écrits dans vos greniers ?

25 août 1942, c’était il y a 70 ans...

Certains de nos concitoyens, témoins de l’époque, se souviendront de cette date qui aura marqué des milliers de familles alsaciennes et qui allait tout changer dans leur vie. Alors que la Région s’apprête à commémorer, notamment au Mont National près d’Obernai, ce 70e anniversaire, faisons un bref retour sur l’Histoire.

La France entre, en cette année 42, dans la troisième année d’occupation, l’Alsace est annexée au III ème Reich allemand depuis 1940.
En dépit du Droit International qui a préservé la nationalité française de nos
concitoyens, le décret du 25 août 1942 instaure l’obligation de service militaire dans la Wehrmacht et par voie de conséquence de rejoindre les champs de bataille sous l’uniforme de l’occupant.

Ultime étape dans le processus de germanisation et de nazification de notre province, mais aussi moyen efficace de renflouer les effectifs de l’armée allemande qui commence à subir d’importantes pertes d’hommes.

L’incorporation de force concerne 21 classes d’âge, en Alsace : 10% de la population est mobilisée soit 100.000 hommes dont certains n’ont pas vingt ans. Contraints, sous peine de représailles, de quitter leurs foyers, ils seront dispersés sur tous les fronts et plus particulièrement à l’Est, l’un des plus meurtriers.

Plus d’un quart d’entre eux seront tués ou portés disparus. Certains reviendront mutilés dans leurs chairs, tous auront sacrifié leurs années de jeunesse tentant d’enfouir les souffrances et les privations subies.

A Orschwihr, une quarantaine d’hommes devront partir, quatre ne rentreront plus jamais.

Les femmes ne sont pas épargnées puisque 10.000 Alsaciennes contribueront, malgré elles, à l’effort de guerre dans le Service du Travail (Reichsarbeitdienst) ou comme auxiliaires de la Wehrmacht.

Cette page de l’Histoire ne peut se résumer en quelques lignes ; nous voudrions plutôt évoquer, ici, la mémoire de ces jeunes gens qui, en d’autres temps auraient été paysans, ouvriers, artisans ou étudiants et dont le destin sera brisé.

L’histoire personnelle de ces hommes nous est aussi parvenue par la correspondance soutenue qu’ils entretenaient avec leurs familles.
Les lettres envoyées par les incorporés de force via la « Feldpost » sont nombreuses, elles arrivent même dans les pires moments du front de l’Est et ce jusque vers la fin de l’année 1944.

Presque toutes sont écrites en allemand, car soumises à la censure, ces lettres maintiennent le lien vital avec les êtres aimés qu’il a fallu quitter brutalement. Elles expriment, dans une touchante et parfois douloureuse simplicité, la nostalgie du Pays (Heimweh), les petits bonheurs perdus, l’inquiétude, quant au sort des proches, à l’avancée des travaux des champs laissés à la charge des femmes et des plus anciens et, surtout, l’espoir que tout redevienne comme avant.

Par delà l’expression du vécu personnel, on y décèle aussi l’importance des liens d’entraide dans la communauté villageoise privée de ses forces vives.
De leurs itinéraires de souffrances, de brimades et de privations, il n’est guère question du fait du contrôle exercé par les autorités militaires, mais aussi dans un souci de ne pas inquiéter la famille.

Mais, à bien y regarder, le malaise affleure, le ton se durcit au fil des mois et l’on devine la détresse de ces jeunes gens qui espéraient retourner chez eux très vite et qui se retrouvent plongés dans le chaos...

Dans vos greniers sommeillent peut-être des dizaines de lettres envoyées par un père, un oncle ou un grand-père ayant subi l’incorporation de force.
Ne les détruisez pas, car ces témoignages, quelquefois imprécis dans les chiffres et les dates, constituent, en complément de la chronologie historique, une mémoire terriblement exacte dans le souvenir des sentiments et des émotions. Ils permettent parfois à la descendance de mieux appréhender des pages de l’histoire familiale et donnent toujours au récit une dimension humaine, universelle et intemporelle laissant entrevoir le courage et la peur, la lâcheté et l’héroïsme tapis en chacun d’entre nous.

Odile Kritter


Ci-dessus : Le monument d’Orschiwhr porte les noms et prénoms de quatre incorporés de force : Quatre sont tombés sous l’uniforme allemand (incorporés de force) : Diebolt Eugène (mort à Tambov), Hagenmuller Fernand, Fux Lucien et Hug Charles. (Photo O. Kritter)

* Fiches du Volksbund transmises par Claude Herold :

  • Eugène Diebolt
  • Eugen Diebolt wurde noch nicht auf einen vom Volksbund errichteten Soldatenfriedhof überführt.
  • Nach den uns vorliegenden Informationen befindet sich sein Grab derzeit noch an folgendem Ort : Kirsanow - Rußland
  • Nachname : Diebolt
  • Vorname : Eugen
  • Dienstgrad : Gefreiter
  • Geburtsdatum : 21.09.1925
  • Geburtsort : Soultzmatt
  • Todes-/Vermisstendatum : 10.09.1945
  • Todes-/Vermisstenort : Kgf. in Kirsanow
  • Ferdinand Hagenmüller
  • Nach den uns vorliegenden Informationen ist Ferdinand Hagenmüller seit 01.10.1944 vermisst.
  • In dem Gedenkbuch des Friedhofes Laurahütte / Siemianowice haben wir den Namen und die persönlichen Daten des Obengenannten verzeichnet.
  • Nachname : Hagenmüller
  • Vorname : Ferdinand
  • Geburtsdatum : 14.09.1925
  • Todes-/Vermisstendatum : 01.10.1944
  • Todes-/Vermisstenort : Krakau / Saybusch
  • Lucien Fux
  • Nach den uns vorliegenden Informationen ist Luzian Fux seit 01.11.1944 vermisst.
  • In dem Gedenkbuch des Friedhofes Sologubowka haben wir den Namen und die persönlichen Daten des Obengenannten verzeichnet.
  • Nachname : Fux
  • Vorname : Luzian
  • Geburtsdatum : 05.11.1926
  • Todes-/Vermisstendatum : 01.11.1944
  • Todes-/Vermisstenort : Russland
  • Hug Charles n’est pas répertorié au Volksbund.
  • Marcel Simon
  • Marzellus Simon wurde noch nicht auf einen vom Volksbund errichteten Soldatenfriedhof überführt.
  • Nach den uns vorliegenden Informationen befindet sich sein Grab derzeit noch an folgendem Ort : Miastkowo - Polen
  • Der Volksbund ist bemüht, auf der Grundlage von Kriegsgräberabkommen die Gräber der deutschen Soldaten zu finden und ihnen auf Dauer gesicherte Ruhestätten zu geben. Wir hoffen, in nicht allzu ferner Zukunft auch das Grab von Marzellus Simon zu finden und die Gebeine auf einen Soldatenfriedhof überführen zu können.
  • Name und die persönlichen Daten des Obengenannten sind auch im Gedenkbuch der Kriegsgräberstätte verzeichnet.
  • Nachname : Simon
  • Vorname : Marzellus
  • Geburtsdatum : 31.03.1918
  • Geburtsort : Orschweier
  • Todes-/Vermisstendatum : 10.09.1944
  • Todes-/Vermisstenort : b. Miastkowo
  • Eugène Marcel Zusslin
  • Eugen Marcel Zusslin konnte im Rahmen unserer Umbettungsarbeiten nicht geborgen werden. Die vorgesehene Überführung zum Sammelfriedhof in Pulawy war somit leider nicht möglich. Sein Name wird im Gedenkbuch des Friedhofes verzeichnet..
  • Name und die persönlichen Daten des Obengenannten sind auch im Gedenkbuch der Kriegsgräberstätte verzeichnet.
  • Nachname : Zusslin
  • Vorname : Eugen Marcel
  • Dienstgrad : Obergefreiter
  • Geburtsdatum : 14.01.1915
  • Geburtsort : Orchwein
  • Todes-/Vermisstendatum : 06.09.1943
  • Todes-/Vermisstenort : 14 km südl. Krasnik

* Fiches complémentaires :

  • Nom LEHMANN
  • Prénom Modeste
  • Date de naissance 11-11-1911
  • Commune de naissance Ortchaweier
  • Département ou pays de naissance 68 - HAUT-RHIN
  • Unité 305e Régiment d’artillerie
  • Mention Mort pour la France
  • Date de décès 16-05-1940
  • Commune de décès Avesnes
  • Département ou pays de décès 59 - NORD
  • Nom NEFF
  • Prénom Lucien
  • Date de naissance 22-08-1913
  • Commune de naissance Soutzmatt
  • Département ou pays de naissance 68 - HAUT-RHIN
  • Unité 28e RIF
  • Mention Mort pour la France
  • Date de décès 21-01-1940
  • Commune de décès La Bresse
  • Département ou pays de décès 88 - VOSGES
  • Nom ROMINGER
  • Prénom Joseph Alexandre
  • Date de naissance 14-01-1909
  • Commune de naissance Orsehwihr
  • Département ou pays de naissance 68 - HAUT-RHIN
  • Unité 11e Régiment étranger d’infanterie
  • Mention Mort pour la France
  • Date de décès 28-05-1940
  • Commune de décès Rethel
  • Département ou pays de décès 08 - ARDENNES
  • Cause du décès tué au combat
  • Nom ZIEGLER
  • Prénom François Xavier
  • Date de naissance 19-12-1903
  • Commune de naissance Ouschwihr
  • Département ou pays de naissance 68 - HAUT-RHIN
  • Unité 5e RAD
  • Mention Mort pour la France
  • Date de décès 05-06-1940
  • Commune de décès Marquivillers
  • Département ou pays de décès 60 - OISE
  • Cause du décès des suites de blessures

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1000 / 1526871

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 35