La recherche des corps de soldats tombés

Perdu en forêt pendant 67 ans : l’exemple de l’Allemand August Gromann

Un dossier transmis par Claude Herold avec l’amicale autorisation de Gérard Louis

mercredi 9 janvier 2013 par Nicolas Mengus

La recherche des corps de soldats tombés lors de la Seconde Guerre mondiale se poursuit afin de, si possible, les identifier et leur donner une sépulture décente. Il subsiste donc un (petit) espoir pour que des Malgré-Nous toujours portés disparus puissent, un jour, être retrouvés et inhumés dans un cimetière digne de ce nom.

Au début de l’année 2011, l’adjudant-chef Sugg du 53e Régiment de Transmission de Lunéville et Gérard Louis, deux passionnés de la Seconde Guerre mondiale, apprennent par un ancien qu’un soldat allemand est mort dans la forêt de Parroy et que son cadavre a été laissé dans un fossé, au moment de la retraite allemande.

Ils décident alors d’inspecter le lieu indiqué en présence des membres de l’ONF. Après une heure de fouilles, le corps est repéré grâce à sa gourde. Ils préviennent alors le service des sépultures allemandes (Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge), la commune de Sionviller et les Anciens Combattants de Metz de leur découverte.

En mars 2011, le soldat est déterré par le personnel du cimetière militaire allemand de Niederbronn-les-Bains. En plus de sa gourde, ils retrouvent sa plaque d’identité coupée en deux, signe que son chef de section a récupéré l’autre partie pour indiquer sa mort.

Le corps est ensuite entreposé à Niederbronn-les-Bains pendant que des recherches sur son identité et sur sa famille sont entreprises.

Après 15 jours, la WASt de Berlin répond au courrier de Mr Louis : l’inconnu de la forêt s’appelle August Gromann et il est né le 15 juin 1902 dans la région de Mannheim. Cependant, pour elle, le soldat Gromann a été tué le 14 septembre 1944 du côté d’Haraucourt alors que son corps a été retrouvé sur le territoire de Sionviller. En réalité, il est très probable qu’il soit mort entre le 1er et le 3 octobre 1944 durant les combats dans la forêt de Parroy.

Le mardi 17 avril 2012, le soldat August Gromann est inhumé dans le cimetière militaire de Niederbronn-les-Bains en présence de réservistes allemands, de l’aumônier militaire de Bitche, ainsi que de l’intendant du cimetière. Des élèves d’un lycée allemand sont aussi présents avec la télévision alsacienne.

Après 67 ans passé dans l’ombre de la forêt de Parroy, c’est une véritable satisfaction pour l’ADC Sugg et Mr Louis, de pouvoir donner une sépulture descente à cet ancien combattant de l’armée allemande. C’est aussi un espoir pour tous les soldats disparus de trouver enfin une place auprès de leurs camarades tombés, eux aussi, au combat.

* Voir aussi l’article paru dans les Dernières Nouvelles d’Alsace - Edition Haguenau du 26.4.2012.

* Fiche du Volksbund :

  • August Gromann ruht auf der Kriegsgräberstätte in Niederbronn-les-Bains. Endgrablage : Block 18 Reihe 10 Grab 220
  • Name und die persönlichen Daten des Obengenannten sind auch im Gedenkbuch der Kriegsgräberstätte verzeichnet
  • Nachname : Gromann
  • Vorname : August
  • Dienstgrad : Feldwebel
  • Geburtsdatum : 15.06.1902
  • Geburtsort : Riedern am Wald/Baden
  • Todes-/Vermisstendatum : 14.09.1944
  • Todes-/Vermisstenort : bei Haraucourt


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1896 / 1533903

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 35