Orphelins de Malgré-Nous

QUESTION D’ARMAND JUNG A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Document transmis par Gérard Michel, OPMNAM

samedi 24 août 2013 par Nicolas Mengus

Armand JUNG 25 août 2013 {JPEG}

* Gérard Michel (OPMNAM) nous a transmis la réaction de Mme Marianne Braun qu’il a reçu et que nous reproduisons ici  :

Cher Monsieur,

Pourrait-on croire qu’un bon Français, jeune et beau de 24 ans, promis à un bel avenir, marié depuis deux ans donc fraîchement amoureux, dont l’épouse est enceinte du premier enfant fait sur commande depuis l’annonce du Débarquement... aille « volontairement » (!!!) se faire enrôler...
dans une guerre qui n’était certainement pas la sienne (?) s’il n’avait pas cette grande peur que ses familles doivent payer de leur vie peut-être... souffrir... être déportées ou autre à cause de sa désobéissance... !!

NON ! CES JEUNES SONT PARTIS A L’ABATTOIR. ILS SE SONT SACRIFIES - ILS ONT OBEI LA MORT DANS L’AME ! afin que nous, ceux qui restent, PUISSIONS VIVRE sans être inquiétés...!

Que ceux qui n’y croient pas essayent donc de s’imaginer le dilemne de ces jeunes...s’ils veulent bien s’en donner la peine..............? Y aller et porter un uniforme... celui qu’ils ont combattu juste avant ...? Ou disparaître et signer les pires représailles pour tous ceux qu’ils ont laissé derrière eux ?
Nous, nous avons vécu tranquilles, mais LUI, il y a laissé sa jeune vie et n’a jamais tenu son enfant dans ses bras - un enfant qui a grandit sans
père... une épouse sans conjoint, une mère sans son fils. C’était un être magnifique qui a disparu.

Ceux qui sont restés pleurent un être cher certes, mais sont surtout minés par la pensée de la révolte de ses derniers instants... mourir pour l’ennemi !! Un soldat qui donne sa vie pour son pays, c’est un honneur. Un soldat forcé sous la peur des représailles pour ceux qui restent, ceux qu’il aime et doit m o u r i r pour une cause qui n’est pas la sienne, CA DOIT ETRE MENTALEMENT D E C H I R A N T !

J’ai 92 ans. C’est la première fois que j’en parle, mais ma hantise a toujours été d’imaginer avec quelle DOULEUR de solitude mêlée de rage au cœur il a du succomber à Tambow le 14/9/1945...

Que ceux qui lisent ces lignes aient une pensée vers cet inconnu qui fut un de ceux qui y est allé par peur... pour nous permettre, à nous, de continuer à vivre....

MB.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 328 / 1526871

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 15