Normandie-Alsace, Alsace-Normandie

INAUGURATION DE LA PLACE DU DOCTEUR GUILLARD

Dossier composé par Nicole Aubert et Jean Bézard, SNIFAM

lundi 11 août 2014 par Nicolas Mengus

Saint-Aubin-sur-Mer, le 4 août 2014

Merci à la Municipalité nouvelle d’Agon-Coutainville. Après 70ans et surtout après de nombreuses demandes réitérées, une Place de la voierie d’Agon Coutainville, porte enfin le nom de Monsieur le Docteur Henri GUILLARD. A Coutances et cela n’est que justice, une rue porte son nom.

Pour la cérémonie, une bonne centaine de personnes étaient présentes dont une cinquantaine, membres ou sympathisantes de la S.N.I.F.A.M.

Les personnalités - outre les 4 anciens de la 2e DB – étaient Madame la Sous-préfète, Monsieur le Député, Monsieur le Conseiller Général et tous les Maires du Canton, sauf un qui était excusé.

Nous avons eu l’honneur de la présence d’une « Malgré Elle » de Riedisheim et d’une fille d’incorporé de force dans la Waffen SS. Elle est l’épouse d’un Maire local. Il y avait également notre Présidente Françoise Closet, fille d’un incorporé de force, déserteur.

Après le discours de Monsieur Christian Dutertre, Maire d’Agon-Coutainville, Madame la Sous-préfète et Monsieur le Député ont évoqué les horreurs qui fondirent sur la Normandie.

Au nom de la S.N.I.F.A.M., son secrétaire a raconté comment des Français, incorporés de force dans les armées nazies, et principalement dans la Waffen SS furent tués en tentant de s’évader. Il raconta également les évasions de Joseph Meyer et d’Armand Durlewanger, et de là, leur parcours de hasard, jusqu’à Agon-Coutainville où l’hôpital de Coutances était replié.
L’accent fut mis sur le courage du Docteur Henri Guillard, et sur celui des personnes religieuses ou non, employées aux services de l’hôpital. Elles permirent à nos deux évadés de rejoindre l’Armée Française, et de devenir – à l’instar des quelques 200 incorporés de force qui s’évadèrent en Normandie –nos libérateurs.

La Mairie d’Agon-Coutainville avait organisé un buffet froid. La Présidente de la S.N.I.F.A.M. a filialement dit le drame de son père. Elle a également apporté quelques précisions sur les conditions d’existence en Alsace, sous la botte nazie.

Après cet agréable « repas-rencontre », nous avons été conviés à la projection de trois films, sur la vie à Agon-Coutainville pendant l’occupation et à la Libération.

Monsieur le Maire d’Agon-Coutainville est favorable à la tenue en 2015 d’un colloque sur les drames de l’Alsace-Moselle. Nous pourrions disposer de la Salle Polyvalente. Décision et date à fixer pour octobre 2014. L’organisation d’un tel événement : participation et nombre des orateurs etc.…ne ressortit pas à une association telle que la nôtre. Maïs nous pouvons aider, accueil, hébergement chez l’habitant.

Bien à vous et fidèlement vôtre.

Jean Bézard, secrétaire de la S.N.I.F.A.M.


Portfolio

Guillard 1 Guillard 2
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 468 / 1531544

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 32