Incorporation de force

Documentaire sur la Das Reich : la réaction de France 3

Article paru dans les Dernières Nouvelles d’Alsace du 25.3.2015 transmis par Yves Scheeg

mercredi 25 mars 2015 par Nicolas Mengus

Le documentaire de Michaël Prazan, « Une division SS en France, Das Reich », diffusé le 2 mars dernier sur France 3 continue de faire polémique. A la lettre ouverte adressée à Jean-Yves Le Drian la semaine dernière, l’antenne nationale de France 3 réagit.

Le documentaire évoquait les terribles exactions de la division Das Reich, de juin 1944 à mai 1945 (à Tulle et à Oradour notamment).

Or, dans une lettre ouverte adressée au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, une soixantaine d’historiens, incorporés de force auteurs et chercheurs estiment que « ce documentaire présente une vision erronée et offensante pour la mémoire de l’Alsace ».

« L’amalgame criant fait entre le soldat allemand et le soldat alsacien, l’affirmation répétée de la présence majoritaire des Alsaciens dans les divisions Waffen-SS, l’absence de précisions concernant les conditions de l’enrôlement des incorporés de force, aboutit à une vision de l’Histoire qui met à mal plus de 50 ans de recherches et de publications », écrivent ainsi Lise Pommois, Nicolas Mengus, Simone Morgenthaler, Alphonse Troestler, Yves Muller, Bernard Wittmann, Daniel Hoeffel ou encore Christiane Roederer.

Le député du Bas-Rhin Antoine Herth a également adressé un courrier à Rémy Pflimlin, Pdg de France Télévisions, dans lequel il relaie le mécontentement de plusieurs habitants de sa circonscription.

L’antenne nationale de France 3 a décidé de réagir aujourd’hui à travers un communiqué.

France 3 indique qu’à la suite de la diffusion du documentaire, « l’antenne de France 3 Alsace a reçu un certain nombre de courriels évoquant un film qui »dénie la réalité de l’incorporation de force« et donnerait »à penser que les Alsaciens étaient non seulement des volontaires mais d’enthousiastes SS« . »Nous comprenons l’émoi suscité et regrettons que ce film ait pu heurter la sensibilité de plusieurs téléspectateurs alsaciens".

Mais, ajoute France 3, « à aucun moment ce documentaire ne laisse entendre une pareille affirmation. Bien au contraire, le commentaire introductif dresse par le menu les conditions d’incorporation d’un Malgré-nous », en l’occurrence Elimar Schneider, aujourd’hui décédé.

Sur la surestimation du nombre d’Alsaciens dans la Waffen SS et notamment dans la Das Reich, France 3 note que "le chiffre cité évoquant 6000 Alsaciens versés dans la Das Reich est visiblement erroné. Le


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 336 / 1528276

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité  Suivre la vie du site Revue de presse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 21