Malgré-nous, un hors série de l’Ami-hebdo

Article paru dans « La feuille de chou » le 26.10.2012

mercredi 13 mai 2015 par Nicolas Mengus

Un hors-série sur les Malgré-Nous :
Un crime contre la condition humaine

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’incorporation de force des Alsaciens-Mosellans durant la dernière guerre ,vous le trouverez dans un hors-série de l’Ami-Hebdo (*) qui vient de paraître. Rappelons que l’enrôlement de force de plus de 100 000 Alsaciens dans la Wehrmacht en 1942 était en violation flagrante de la Convention de la Haye qui précise « qu’il est interdit à un belligérant de forcer les nationaux de la partie adverse à prendre part aux opérations de guerre dirigées contre leur pays. » Ce qui a été considéré à Nuremberg comme un ”crime contre la condition humaine” était la conséquence de l’abandon par Vichy de l’Alsace-Moselle en 1940 au bon vouloir des Nazis. Londres, pas plus que Vichy, ne réagira à cette véritable forfaiture qui obligera de jeunes Alsaciens à revêtir l’uniforme vert-de-gris. Et ceux qui reviendront de l’enfer,du front de l’Est,puis des camps soviétiques, garderont des séquelles indélébiles que le psychiatre Georges Federmann a bien analysées :« Rares sont ceux qui portent pas encore au plus profond d’eux-mêmes les cicatrices indélébiles de ces séjours. Au-delà de la détresse morale, je suis surtout frappé par le sentiment d’ inutilité associé à l’impossibilité de trouver du sens à une guerre dont l’Homme, avant tout, est sorti perdant !” Ironie tragique de l’Histoire , les 40 000 Malgré-Nous qui ne sont pas rentrés ont souvent leurs noms gravés sur les monuments aux morts de nos villages :’Morts pour la France’ sous uniforme allemand…Mort pour la France oui, qui les avait abandonnés..Morts pour rien, quelle connerie la guerre !

José Meidinger

(*) Hors-série de l’Ami-Hebdo : COMPRENDE L’INCORPORATION DE FORCE Les jeunes d’Alsace et de Moselle dans l’Armée allemande. En kiosque ou à l’Ami-Hebdo, 30 rue Thomann Strasbourg. Voir également l’excellent site de Nicolas Mengus, www.malgré-nous.eu, où figure l’intégralité du témoignage de Georges Federmann.

Source : http://la-feuille-de-chou.fr/archives/39647


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 432 / 1534396

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 17