Bas-Rhin

SIMON Joseph

mardi 23 octobre 2007 par Nicolas Mengus

Mon père Joseph Simon, né le 12 août 1915 à Saverne (Bas-Rhin). Il effectue son service militaire dans l’Infanterie à Reims (1935-1936), puis combat sur la Ligne Maginot (1939-1940).

Il a été incorporé le 20 mai 1943 dans l’Armée allemande.

Les seuls documents en ma possession étant une lettre d’un lieutenant allemand annonçant le décès de mon père au cours d’un combat contre des partisans ukrainiens, le 14 août 1943, à Kopytow et qu’il a été enterré à Zwiahel (Ukraine), et une photo de groupe de militaires (avec mon père et son copain Charles Gantzer). Cette photo date de mai/juin 1943. Mon père se trouve au premier rang à droite. Mr. Gantzer est debout, le 3e depuis la gauche.

En 1994, Mr Charles Gantzer, par la voie de deux journaux régionaux (« L’Ami hebdo » et les « Dernières Nouvelles d’Alsace », publie son histoire vécue d’incorporé de force et, entre-autres, la fin réelle de mon père. Ils étaient ensemble à Hanovre, puis à Koretz (Ukraine). C’est dans cette petite ville que mon père a été abattu par un gradé allemand, car il projetait de rejoindre les Ukrainiens qui appelaient les Français (Alsaciens et Mosellans) à déserter. Son corps avait été laissé sur place et, par la suite, les soeurs d’un couvent proche l’on enterré.

Ci-contre : Le couvent de Koretz

Par mes recherches personnelles en 2008 vers différentes adresses du site de « L’Ami hebdo » et le témoignage de M. Gantzer, je connais enfin le lieu où se trouve la tombe de mon père.

Tout concorde avec le récit de M. Gantzer, sauf que la version « tué par un officier allemand » est différente ; mon père a été fusillé par les Allemands pour n’avoir pas exécuté des Ukrainiens.

J’ai été admirablement secondé dans mes recherches par les services de l’ambassade de France en Ukraine qui, à travers l’attaché à la Défense, ont réalisé un travail exemplaire.

En conclusion, le 8 mai 2009, les autorités ukrainiennes ont refait à neuf l’aménagement de la tombe de mon père et l’attaché à la Défense a déposé une gerbe en compagnie d’un responsable de l’arrondissement de Koretz (sous-préfet).

A la demande du sous-préfet de Koretz, l’Ambassade de France en Ukraine m’a demandé de lui transmettre un texte destiné à la plaque prévue sur la croix plantée. J’ai rédigé ces quelques mots : « Joseph Simon incorporé de force dans l’armée allemande, né le 12 août 1915 à Saverne, région française annexée en 1940, fusillé le 14 août 1943 par les Allemands » qui ont été gravés sur la plaque et placée sur la tombe (voir aussi Dernières nouvelles d’Alsace, édition de Saverne, du 8 mai 2011).


Ci-dessus : La tombe de Joseph Simon, 8 mai 2009 à Koretz.

Bernard SIMON

  • M. Claude Herold nous a communiqué la fiche du Volksbund (merci !) :
  • Nachname : Simon
  • Vorname : Josef
  • Dienstgrad : Grenadier
  • Geburtsdatum : 12.08.1915
  • Geburtsort : Zabern
  • Todes-/Vermisstendatum : 14.08.1943
  • Todes-/Vermisstenort : Kopytow 6 km nordw. Korez

Josef Simon wurde noch nicht auf einen vom Volksbund errichteten Soldatenfriedhof überführt oder konnte im Rahmen unserer Umbettungsarbeiten nicht geborgen werden. Nach den uns vorliegenden Informationen befindet sich sein Grab derzeit noch an folgendem Ort :
Nowograd - Ukraine

* Bernard Simon a obtenu de son côté les fiches suivantes :

* Du Volksbund :

  • Name : Josef Simon
  • Dienstgrad : Grenadier
  • geboren : 12.08.1915, Zabern
  • Truppenteil : 4./Res.Gren.Btl.91
  • Erkennungsmarke : -10-Stb.Kp.G.E.B.588
  • Todestag : 14.08.1943
  • Todesort : Kopytow 6 km nordw. Korez
  • Grablage : Nowograd-Wolynskij (früher : Zwiahel), Zivilfriedhof.
  • Il est également précisé que les tombes à Nowograd-Wolynskij ne sont plus localisables et que les corps ont été rapatriés sur le cimetière de Kiev (à 20 km au sud de la ville).

* De la WAST :

  • SIMON Josef, geboren am 12. August 1915 in Zabern
  • Diensteintritt : nicht verzeichnet
  • Erkennungsmarke : -1024-Stamm-Kp.G.E.B.588
  • Dienstgrad : Grenadier
  • Heimatanschrift : Zabern, Stadelgasse 25
  • Truppenteile :
  • Lt. Meldung v/ 03.06.1943 Stamm-Kopmanie/Grenadier-Ersatz-Bataillon 588 Hannover
  • 04.07.1943 u. lt. Meldung v. 14.08.1943 4.Kompanie/Reserve-Grenadier-Bataillon 91
  • Todesmeldung : 14.08.1943 in Kopytow (Kopituv)/Ukraine gefallen ; Infanteriegeschoss rechte Brustseite (Zerreissung der Schlagader) - Grabanlage : Zivilfriedhof in Zwiahel (Nowohrad-Wolinskij)/Ukraine (ohne weiter Angaben)

* PS : Les données de la WAST et du Volksbund en ce qui concerne le lieu où repose mon père n’ont pas été mises à jour depuis et mentionnent toujours les coordonnées erronées datant de 1943. Merci à M. Mengus, de « L’Ami hebdo », à M. Herold, à l’ambassade de France à Kiev, à la WAST et au Volksbund, et à la famille de Charles Gantzer.

Bernard Simon


Plaque sur la tombe de Joseph Simon.

* Voir également l’article paru dans L’Ami hebdo du 12.8.2012 p.26.

et, lien transmis pas Jean-Marc Valentini, http://www.ambafrance-ua.org/Devoir-de-memoire-dans-l-Ouest-de


Portfolio

Simon-Gantzer Annonce décès de Joseph Simon Simon Joseph : Lettre décès Acte de décès de Joseph Simon 17.2.44 Tombe et plaque de Joseph Simon Mémoire à la tombe de Josepeh SIMON à KORETS Nov. 2011

titre documents joints

Ambassade de France novembre 2011

13 août 2012
info document : PDF
75.6 ko

Rapport de l’ambassade de France 2007

4 mars 2010
info document : PDF
1.1 Mo

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4792 / 1528276

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Portraits de Malgré-Nous   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 13