Trois Malgré-Nous en Ukraine / Les nuits de Fastov

Commentaire (0) Actualité

 

Août 1942 – 2012 : 70ème anni­ver­saire de la décla­ra­tion de Bürckel sur l’in­tro­duc­tion du service mili­taire obli­ga­toire pour les jeunes Mosel­lans.

Le Théâtre Musi­cal Berga­masque présente

Les Nuits de Fastov

D’après le roman éponyme d’An­dré Weck­mann

André Weck­mann, poète et écri­vain contem­po­rain, a publié des récits, romans et recueils poétiques en français, alsa­cien et alle­mand. Il a obtenu une dizaine de grands prix litté­raires dont le Prix Euro­péen de Langue Régio­nale.

A l’âge de 18 ans il est incor­poré dans la Wehr­macht. Il est blessé griè­ve­ment sur le front russe en novembre 1943. Devant retour­ner au front en septembre 1944, il déserte et devient respon­sable dans les Forces françaises de l’in­té­rieur (FFI). 25 ans après, il écrit Les Nuits de Fastov.

« D’une plume dont la verve est incom­pa­rable, André Weck­mann évoque le drame des incor­po­rés de force alsa­ciens, mosel­lans et luxem­bour­geois qui, au mépris du droit inter­na­tio­nal et contre leur propre volonté clai­re­ment expri­mée, furent contraints à servir dans l’ar­mée hitlé­rienne et jetés pour la plupart dans l’en­fer du front russe.

C’est un récit hallu­ci­nant de ce que fut cette guerre pour des jeunes gens de 18 ans, arra­chés à leur patrie, écra­sés de déses­poir, soute­nus par la seule volonté de survivre à tout prix.

Un paysage d’Ukraine et une poignée d’hommes suffisent à l’au­teur pour bros­ser une fresque où s’en­tre­mêlent l’hor­reur, l’iro­nie, le désar­roi et l’émo­tion, pour évoquer ce drame dans toute son ampleur, dans toute son atro­cité physique et morale ». (Jaquette du livre. Editions Alsa­tia).

« Fastov est un gros bourg d’Ukraine que l’Ar­mée Rouge vient de libé­rer. Nous sommes en novembre 1943.

A quelques verstes de là, un déta­che­ment alle­mand s’ins­talle sur une butte boisée. Dans ce déta­che­ment, il y a trois Malgré-Nous, François, Théo et René. La guerre est mouvante, il n’y a plus de front, les chars sovié­tiques submergent la plaine, mais semblent oublier le groupe Stol­zen­berg.

Là-haut sur la butte, le drame se noue. Là, devant Fastov, en trois jours et trois nuits s’évoque le destin tragique des provinces françaises arra­chées à la patrie par la défaite de 40 ». (Jaquette du livre. Editions Alsa­tia).

« Pourquoi ce livre, vingt-cinq ans plus tard ? Pourquoi avoir traîné sur soi pendant un quart de siècle ce paquet de souve­nirs couleur de sang caillé avant de le livrer au public ? Pourquoi faire ressur­gir les images de l’atroce, de l’inu­tile sacri­fice ?

Est-ce pour me débar­ras­ser du cauche­mar, du remords d’avoir eu à tuer l’ami et l’en­nemi, de la honte d’avoir été cette chose hybride, un opprimé chaussé des bottes de l’op­pres­seur ?

Est-ce pour expliquer ce que fut notre drame, à mes compa­triotes de ce qu’on a coutume d’ap­pe­ler chez nous l’In­té­rieur de la France ?

… Admet­tons que c’est une condam­na­tion de toutes les aber­ra­tions idéo­lo­giques, celles d’hier comme celles d’aujourd’­hui. De l’exal­ta­tion stupide des canons. De la force brutale qui avilit les naïfs et anéan­tit les inno­cents.
Mais ne serait-ce pas plutôt un dernier adieu à mes camardes avant que l’ou­bli défi­ni­tif ne les englou­tisse. C’est tout ce que je peux encore faire pour eux.

Car quel drapeau incli­ne­rais-je devant leurs monu­ments qui portent tous un pieux mensonge : ils ne sont pas morts pour la Patrie et le champ dit d’hon­neur n’a été que celui de leur déses­poir.

Car dans quel cime­tière irais-je dépo­ser ma couronne : leurs cadavres sont disper­sés à tous les vents ». André Weck­mann.

 Adap­ta­tion : Pierre Schaef­fer

 Comé­diens : Marie-Paule Schaef­fer
– Bernard Bailly
-Patrick Hentz
-Patrice Lafarges
-Pascal Legout
-Domi­nique Mathis
-Pierre Schaef­fer
– Gino Tondo

 Lumières : Bernard Lacour. Son et vidéo : Claude Bour

La première a eu lieu à la Média­thèque de Nilvange, le vendredi 3 février.

Média­thèque de Nilvange

 1, rue Castelna

 57240 Nilvange

 Tel : 03 82 86 47 00

 Mail : contact@­me­dia­theque-nilvange.net

Weckmann_1.jpg
Weckmann_2.jpg

PHOTOS DU SPECTACLE DE GERARD SCHUTZ

P1260944.jpg

P1260945.jpg

P1260946.jpg

P1260948.jpg

P1260949.jpg

P1260951.jpg

P1260952.jpg

P1260956.jpg

P1260957.jpg

P1260965.jpg

P1260966.jpg

P1260967.jpg

P1260975.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *