STARCK Joseph, KLEIN Fernand & Pierre

Commentaire (0) Avis de recherche, Liste des avis de recherche

 

J’es­saie de recons­ti­tuer les parcours de parents, dont ceux de mes deux grands-pères « Malgré-Nous » et inter­nés à Tambov :

 Fernand KLEIN  (* Hague­nau 13.5.1925 + 1.2.2003). Élec­tri­cien à l’hô­pi­tal de Hague­nau.

RAD Frie­drichs­brück bei Kassel – Abtei­lung 3/223.
Incor­poré le 29/10/43. A la date du 23.11.43, il fait partie de la 2e compa­gnie du Grena­dier-Ausbil­dung-Bataillon 494 à Zegrze-Nord ûber Nasielsk en Prusse orien­tale.
Fait prison­nier en janvier 45 et interné à Tambov.

 

  Joseph STARCK (* Hague­nau 3.6.1925 + 12.1.1974). Désa­bleur dans le civil.

Plaque d’iden­tité : 6061 – Stammkp./GEB 96.

21/06/43–27/09/43 : RAD de Kassel-Harle­shau­sen
29/10/43 : incor­po­ra­tion  dans la compa­gnie d’Etat-Major du Grena­dier-Ersatz-Bataillon 96 à Schnei­demühl.

7.11.1943 : Muté à la 3e compa­gnie du Grena­dier-Ausbil­dung-Bataillon 96 à Kroto­schin.
14/12/43 : Muté au Reserve-Grena­dier-Bataillon 102 à Kielce. il a été fait prison­nier en même temps que le bataillon 102 dans la poche de Cour­lande.
mai 45 : fait prison­nier et envoyé à Tambov
25.10.1945 : libéré du camp de Tambov

 

 

 

  Pierre KLEIN (* 1927 + 2000), petit-frère de Fernand.

J’ignore tout de son parcours, sinon qu’il était à Modane pendant la guerre. Que faisait-il là-bas ? J’ai un portrait de lui en uniforme de l’ar­mée française. L’uni­forme semble être celui d’un chas­seur alpin (béret porté sur le côté typique) appar­te­nant à une unité récom­pen­sée : il porte une four­ra­gère, distinc­tion collec­tive, mais aussi des déco­ra­tions qui récom­pensent un acte de bravoure indi­vi­duel.

Merci pour toute aide !

Cathy STARCK

cathy.star­ck@­wa­na­doo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *