Lieux de guerre 1939–1945

Commentaire (0) 2010-2019, 2019-2029, Actualité, Bibliographie, Compte-rendus

 

 C’est à un inté­res­sant périple à travers une partie de l’Eu­rope que nous convient les auteurs de cet ouvrage. Un voyage à la recherche de traces parfois discrètes, parfois plus visibles que la Seconde Guerre mondiale nous a lais­sés : vestiges d’époque (ligne Magi­not, bunker suisse camou­flé en chalet, wagon de Compiègne, camps de Verny et du Stru­thof, fort de Metz-Queu­leu et de Huy, etc.), cime­tières, monu­ments, mémo­riaux et musées. Autant de témoins de la folie des Hommes et de la souf­france engen­drée par ce crime contre l’hu­ma­nité qu’est la guerre. Ce guide béné­fi­cie d’une icono­gra­phie riche et variée ; toute­fois, il est possible que les lecteurs alsa­ciens relèvent que le char Zimmer à Stras­bourg, ville haute­ment symbo­lique durant cette triste période, la Komman­dan­tur du camp nazi de Schir­meck ou la stèle des fusillés du Front de la Jeunesse Alsa­cienne, un des symboles de la Résis­tance en pays annexé, auraient mérité une photo. Il n’en reste pas moins que cet ouvrage est tout à fait passion­nant et, souvent, émou­vant.

Nico­las Mengus

 

F. Hermann, Ph. Wilmouth, Lieux de guerre 1939–1945. France, Luxem­bourg, Wallo­nie, Suisse, Bière/Divonne-les-Bains, 2019, 182 pages, 22 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *