STELE NAZIE DE VOLMUNSTER, UN JUGEMENT EXEMPLAIRE, par Renée Baudot

Commentaire (0) Actualité, Billet d'humeur, Opinion

 

Cette semaine, nous avons eu connais­sance du juge­ment rendu par le Tribu­nal de Grande Instance de Sarre­gue­mines le 23 mars 2020 à l’en­contre de l’Al­le­mand auteur de la stèle dédiée à la 17e SS-Panzer­gre­na­dier-Divi­sion, décou­verte le 4 janvier 2018 sur la commune de Volmuns­ter, en Moselle. 

Le Tribu­nal, après examen des faits, a rendu un juge­ment exem­plaire en appli­ca­tion des lois en vigueur dans notre pays. Le prévenu a été condamné pour

  • apolo­gie de crime de guerre par parole, écrit, image ou mode, de commu­ni­ca­tion au public par voie élec­tro­nique.
  • apolo­gie de crime contre l’hu­ma­nité par parole, écrit, image ou mode, de commu­ni­ca­tion au public par voie élec­tro­nique.

à 18 mois de prison dont 9 mois avec sursis et, à titre de peine complé­men­taire, à la confis­ca­tion et la destruc­tion de la stèle.

Dans leurs atten­dus, les magis­trats ont rappelé un épisode tragique survenu à Rimling en janvier 1945, ainsi que le drame de l’in­cor­po­ra­tion de force souvent méconnu, déformé voire nié. Nous les en remerçions. 

En l’es­pèce, nous lisons :

  •  » Attendu que si faire l’apo­lo­gie de crimes de guerre et de crime contre l’hu­ma­nité à travers une stèle dédiée à une divi­sion SS présente en soi une certaine gravité, il est évident que faire l’apo­lo­gie de ces crimes sur le ressort de la commune de Volmuns­ter qui se situe à 8,5 kilo­mètres de la commune de Rimling où la « 17e SS-Panzer­gran­dier-Divi­sion » arrêta 15 hommes dans la soirée du 13 janvier 1945 lors de l’opé­ra­tion Nord­wind avant de leur faire subir un calvaire jusqu’au 20 janvier 1945 en leur impo­sant brimades, humi­lia­tions, mauvais trai­te­ments physiques comme se laver la tête à l’eau glacée et plusieurs simu­lacres d’exé­cu­tion devant un pelo­ton, ne peut que carac­té­ri­ser l’ex­trême gravité permet­tant clai­re­ment d’en­vi­sa­ger le prononcé d’une peine d’em­pri­son­ne­ment ferme.
  • Attendu que nonobs­tant cet épisode tragique de Rimling, le simple fait de faire l’apo­lo­gie de crimes de guerre et crime contre l’hu­ma­nité à travers une stèle dédiée à une divi­sion SS en terri­toire mosel­lan carac­té­rise là encore l’ex­trême gravité qui auto­rise le prononcé d’une peine d’em­pri­son­ne­ment ferme dans la mesure où toute présen­ta­tion lauda­tive de n’im­porte quelle divi­sion SS ne peut que renvoyer au drame si peu évoqué et pas encore tota­le­ment cica­trisé des « Malgré-Nous » soit des 103.000 Alsa­ciens et 31.000 Mosel­lans incor­po­rés de force dans les armées alle­mandes pendant la Seconde Guerre mondiale et ceci y compris au sein de la Waffen-SS.
  • Attendu que l’érec­tion d’une stèle en l’hon­neur des soldats-morts de la « 17e SS-Panzer­gre­na­dier-Divi­sion » en terri­toire mosel­lan est à la fois un affront direct la mémoire des 15 martyrs de Rimling mais aussi un affront direct à la mémoire des 31.000 Mosel­lans incor­po­rés de force ».

Cette condam­na­tion montre au prévenu qu’en France, il n’y a pas de place pour les néo-nazis, ni pour l’apo­lo­gie du nazisme, « der Verbre­chers­taat » selon les termes d’Eu­gen Kogon.

En mémoire de nos morts, nous devons conti­nuer à nous battre pour que le gouver­ne­ment de la Répu­blique Fédé­rale d’Al­le­magne recon­naisse l’in­cor­po­ra­tion de force comme crime contre l’hu­ma­nité.

Tant que la RFA ne recon­naî­tra pas ce crime contre l’hu­ma­nité, elle restera la débi­teur moral de tous les pays euro­péens auxquels les nazis ont imposé l’in­cor­po­ra­tion de force.

Les pays et les habi­tants victimes du nazisme méritent le respect et non des réponses évasives et approxi­ma­tives ou des paroles léni­fiantes de la part des auto­ri­tés alle­mandes.

Ne pas recon­naître l’in­cor­po­ra­tion de force, c’est réécrire l’His­toire avec une propen­sion à amnis­tier les auto­ri­tés crimi­nelles du IIIe Reich.

Renée Baudot, le 9 juin 2020

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *