BOBENRIETH Jean, Chry­so­stome

Commentaire (0) Portraits de Malgré-Nous

 

Jean_BOBENRIETH.jpgcanton­nier, chef d’équipe (* Urbès, Haut-Rhin, 27.1.1909). Marié à Margue­rite ; 1 fils: Jean-Marie. Il effec­tue son service mili­taire au 1er Régi­ment du Génie à Besançon du 21.10.1929 au 11.10.1930 (maître-ouvrier). Mobi­lisé le 2.9.1939, il est démo­bi­lisé le 12.7.1940 à Labas­tide de Sérou (Ariège) et renvoyé dans ses foyers à Urbès. Jean Boben­rieth est incor­poré de force dans la Wehr­macht le 22.5.1944. En forma­tion à Heils­berg (Prusse orien­tale) jusqu’en juillet, il est ensuite affecté, le 12.7.1944, à la 2. Ausb. Kp. du Grena­dier-Ersatz-Btl. 176 (matri­cule 469). Sa dernière affec­ta­tion connue (d’après la fiche WAST) est: 3. Kp./Füsi­lier-Bt. 168. Le dernier secteur postal connu est le n°16454.
Après la rupture du front à Sando­mierz-Bara­bow (Pologne) par l’Ar­mée sovié­tique, le 12.1.1945, les débris des effec­tifs de plusieurs unitiés de la Wehr­macht ont été regrou­pés pour refor­mer la 68e Divi­sion d’In­fan­te­rie (dont la 168e DI où se trou­vait Jean Boben­rieth).
Le 3.3.1945, Jean Boben­rieth est blessé par des éclats d’obus aux jambes, puis mortel­le­ment par balle dans la nuque, à Grosz­chim­men­dorf, arron­dis­se­ment d’Op­peln (Opole) en Silé­sie/Pologne. Il est inhumé au cime­tière de Pros­kau (Pros­kow), en Pologne (tombe n°72).

NM

Rensei­gne­ments commu­niqués par son fils, Jean-Marie Boben­rieth, dont le témoi­gnage de deux témoins directs, incor­po­rés de force eux aussi, dès leur retour en Alsace les 20 et 21 juillet 1945 : M. Ernest Schmitt, de Sentheim, et M. Paul Etter, de Rans­pach-Wesser­ling.

Claude Herold nous a aima­ble­ment commu­niqué les rensei­gne­ments du Volks­bund :

 Nach­name: Boben­rieth

Vorname: Johann

Dienst­grad: Reiter

Geburts­da­tum: 27.01.1909

Geburt­sort: Urbis

Todes-/Vermiss­ten­da­tum: 03.03.1945

Todes-/Vermiss­te­nort:

Johann Boben­rieth wurde noch nicht auf einen vom Volks­bund errich­te­ten Solda­ten­fried­hof überführt oder konnte im Rahmen unse­rer Umbet­tungs­ar­bei­ten nicht gebor­gen werden. Nach den uns vorlie­gen­den Infor­ma­tio­nen befin­det sich sein Grab derzeit noch an folgen­dem Ort: Prosz­kow – Polen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.